Les cahiers de psychologie politique

Comptes rendus de livres

Jean-Pierre Flechard

Compte rendu : Anarchisme en mouvement


Tomás Ibañez - Anarchisme en mouvement - Ed. nada

Texte intégral

« Nous savons bien que, même si elle connaissait un accroissement extraordinaire, la masse des individus touchée par les idées anarchistes resterait microscopique et bien insignifiante face aux plus de sept milliards d’êtres humains de toutes conditions et croyances qui peuplent la planète… ». C’est ce qu’écrit Tomás Ibáñez dans son dernier ouvrage : Anarchisme en mouvement.

Pour autant, nulle désespérance, nul accablement de l’auteur − bien au contraire − qui voit, aujourd’hui, de par le monde, un réveil, une résurgence de l’anarchisme et une dynamique de rénovation s’enraciner, concurrençant les pratiques et les idées d’un anarchisme pas si ancien que ça ; et le propos du livre est de comprendre cette résurrection qui n’allait pas de soi et qui était rien moins que prévisible. Rénovation et résurgence qui s’alimentent l’une l’autre, car « l’anarchisme vivant ne respire que dans la fluidité du changement qui l’anime »

Se retournant sur son passé à l’occasion de ce livre, Tomás Ibáñez rappelle qu’il a « guerroyé un temps contre les gardiens du temple, c’est-à-dire contre ceux qui voulaient préserver l’anarchisme dans la forme exacte dont ils en avaient hérité au risque de l’étouffer et de l’empêcher d’évoluer ». Ce temps serait donc maintenant terminé...

« Oui, l'anarchisme est en mouvement et il l'est même doublement », affirme-t-il en incipit. Dire que l’anarchisme est en mouvement laisse entendre que l'auteur possède une connaissance exhaustive et pour ainsi dire totale de l "anarchisme" ? Est-ce le cas ? Pas tout à fait.

L'anarchisme, partant d’une position figée, se serait mis en mouvement. Ce mouvement n'est pas réellement explicité au long de l'ouvrage, qui ne présente pas un corpus théorique scientifiquement élaboré, mais se révèle extrêmement "anarchique", toutefois nourri de deux principes permanents, l'antihiérarchisme et l'antiautoritarisme qui sont les fondements de l'attitude libertaire.

L'objet de l'ouvrage, c’est l’anarchisme contemporain, ici et maintenant, en analysant des formes de pensée, d'organisation et d'action militante antihiérarchiques et antiautoritaires.

S'agit-il de "néoanarchisme" ou de postanarchisme, "ce dépassement de l’anarchisme au nom de l’anarchie" ?

Tomás Ibañezest un fin connaisseur de l’anarchisme. Fils d’exilés espagnols ayant fui le régime franquiste, il participe très activement au mouvement libertaire, tant en France dans les années 1960 qu’en Espagne à partir de 1973. Co-créateur du symbole du « A cerclé », il fait l’objet d’un arrêté d’expulsion pour sa participation aux événements de Mai-68.

Auteur de nombreux articles et de plusieurs livres, dont « Fragments épars pour un anarchisme sans dogmes » (éd. rue des Cascades), il est membre des collectifs de rédaction de Réfractions et de Libre Pensamiento. Penseur hétérodoxe, son parcours se caractérise par une volonté constante de renouveler et d’actualiser la pensée anarchiste.

Pour citer ce document

Jean-Pierre Flechard, «Compte rendu : Anarchisme en mouvement», Les cahiers psychologie politique [En ligne], numéro 27, Juillet 2015. URL : http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3126