Les cahiers de psychologie politique

Comptes rendus

Compte-rendu : A.D.N


Nouer le lien social : pratiques de communication. - Presses universitaires Blaise Pascal. - Sébastian Rouquette (Directeur)

La notion de lien social signifie en sociologie l'ensemble des appartenances, des affiliations, des relations qui unissent les gens ou les groupes sociaux entre eux. Le lien social représente la force qui lie entre eux les membres d'une communauté sociale, d'une association, d'un milieu social. Cette force peut varier dans le temps et dans l'espace ; c'est-à-dire que le lien social peut se retrouver plus ou moins fort selon le contexte dans lequel se situe le phénomène étudié. Lorsque le lien social devient de faible intensité ou de piètre qualité, certains chercheurs et courants politiques abordent le problème sous l'angle de la « crise » du lien social puisque la qualité et l'intensité du lien social agissent comme des déterminants de la qualité et de l'intensité des rapports sociaux des membres du groupe.

La philosophie politique classique, par exemple, dans le contrat social de Rousseau et dans la première sociologie, de Durkheim, Tönnies ou Weber. Depuis, la notion de lien social a été puissamment réinvestie à partir des années 80, par la sociologie et sur la scène médiatique, en effaçant les thèmes prégnants des années 70 tels que la domination ou la conflictualité sociale. Un discours émerge alors qui se pose comme impératif de lutter contre la « crise » de ce lien, de favoriser la « réinsertion » de populations « exclues » ou mal « intégrées ».

La difficulté d'utilisation de la notion vient d'abord de son sens à la fois descriptif (les variétés observables de cette force de liaison) et normatif (une unité qu'il faudrait préserver). Elle vient ensuite de ce que, employée au singulier, elle tend à identifier la qualité des rapports sociaux des individus et des groupes entre eux à leur participation à une unité supérieure (la nation, le peuple), écartant ainsi a priori la richesse des relations qui s'établissent dans les marges, contre les manifestations de cette unité, qu'elles soient les institutions de l’État ou une culture dominante.

Dans la table de matières de cet ouvrage collectif on trouve 3 grandes parties :

1° De quelle manière les pratiques de communication collaborent –elles a la construction du lien social ?

2° Quel rôle jouent les nouvelles pratiques de communication dans la configuration des liens sociaux ?

3° Comment les pratiques de communication rendent compte des difficultés du lien social dans les sociétés pluriculturelles ?

4° Conclusion

Si, du point de vue englobant de la société entière, on considère comme un bien la cohésion de ses divers éléments, alors le lien social peut devenir un objet de préoccupation politique ou moral.

Certains facteurs tels que les inégalités sociales ou encore la vie au sein d'un régime totalitaire entraîneraient la dégradation de la qualité et de l'intensité du lien social [réf. nécessaire]. Plusieurs changements contemporains peuvent aussi être l'expression ou la conséquence d'un affaiblissement de la densité du lien social, comme l'accroissement des divorces, l'individualisation croissante, les émeutes et la délinquance. Récemment, une analyse d'ensemble a été consacrée à l'érosion du lien social dans les pays économiquement avancés par The International Scope Review.

Pour illustrer ces inquiétudes, selon le sociologue Philippe Breton, le lien social est menacé par une certaine conception d'Internet, qui tend à dispenser les hommes de toute communication directe. Le lien social ne serait plus fondé que sur la séparation des corps et la collectivisation des consciences. Il y voit l'influence de l'héritage de Teilhard de Chardin, du bouddhisme zen, et des croyances New Age.

Certaines associations se proposent de recréer du lien social à l'échelle des quartiers en milieu urbain ou rurale en s’inspirant de l’&épistémologie socioculturelle, et les réseaux sociaux (l’open data)

Pourtant, il n'y a pas d'indicateurs permettant de mesurer directement la présence ou la force des liens sociaux. Certains indicateurs statistiques peuvent être utilisés comme indiquant une évolution des liens sociaux dans certains domaines des activités sociales :

Famille : formation et dissolution des couples, taille de la famille, etc.

Associations : créations/disparitions, nombre d'adhérents

Religion : pratiques religieuses anciennes et nouvelles

Travail : nombre d'emplois précaires, de chômeurs

Délits : évolution de la délinquance et de la criminalité, etc.

Une de réponses à la « crise » du lien social est la fraternité, car elle est l'« âme du lien social » qui on a juridiquement déclinée. Puisque en somme : La fraternité est naturellement sociale, et relève d'une pensée de convocation du lien.

Cet ouvrage est riche en réflexions et en exemples. La dimension communicationnelle est envisagée de divers points de vue. C’est un remarquable outil de travail et d’information.

Pour citer ce document

, «Compte-rendu : A.D.N», Les cahiers psychologie politique [En ligne], numéro 29, Juillet 2016. URL : http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3351