Les cahiers psychologie politique http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique Les Cahiers de psychologie politique sont un carrefour inter-disciplinaire des sciences humaines. Revue généraliste, ouverte et transversale, au sein d'une démarche universitaire rigoureuse, c'est aussi un véhicule en langue française, dans le but d'informer et de brasser les idées par-delà les frontières mentales et géographiques, afin de mieux comprendre les controverses anciennes qui sont de retour dans la problématique sociétale actuelle. fr De l’âge du droit à celui des reconnaissances http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3523 Déjà, les maîtres de la Renaissance exprimaient cette ambivalence de l’humanisme, tantôt bienveillant et altruiste chez Erasme ou Montaigne, tantôt prométhéen chez Pic de la Mirandole ou Marsile Ficin1. Et cette ambivalence demeure dans l’intention des Droits de l’homme. Ils affichent la bonne volonté d’une humanité réconciliée avec une éthique universelle protectrice des méfaits et des injustices ; mais ils sont aussi abstraits, intrusifs et ordonnateurs d’une nouvelle humanité. Cette double face mérite un examen parce qu’il se pourrait bien que cette intention illustre la maxime populaire d’un enfer pavé de bonnes intentions, bien proche de l’avertissement pascalien quant à ce Prométhée présomptueux : qui veut faire l’ange fait la bête. Et cette ambivalence serait liée à une promesse d’universalité, au risque de réduire à néant les libertés et la variété du vivant. Plus encore, cet universalisme érigé en vérité absolue par le pouvoir du droit serait in fine de circonstance2. En effet, quand l’universalisme est en question, il n’est pas partagé ni démontré. Or, la crise de la philosophie occidentale annoncée en son temps par Soloviev, la crise des fondements de l’arithmétique et ses conclusions chez Gödel sans oublier la crise des sciences européennes examinée par Husserl ont mis un terme à cette rationalité conquérante et universaliste de l’époque aujourd’hui révolue de la physique classique3. Si même les évidences commodes de l’arithmétique sont discutables, les certitudes Tue, 02 May 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3523 De l’Antiquité à la modernité politique : quelles médiations ? La réappropriation de l'Antiquité politique à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles) http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3506 La redécouverte de l'Antiquité effectuée par la Renaissance a eu un impact décisif sur l’élaboration de la politique moderne, dès la fin du XVe siècle. Des Discours sur la première décade de Tite-Live de Machiavel à la vogue antiquisante de la Révolution française, l’Antiquité constitue une référence récurrente en matière politique – mais cette constante présente différents visages selon les contextes et surtout les médiations à travers lesquelles elle est appréhendée.En effet, la représentation de l’Antiquité s’avère instable, car la connaissance que l’on en a, aujourd’hui comme à l’époque moderne, est principalement indirecte, et par définition fragmentaire. Elle connaît des variations considérables selon les sources considérées – parfois archéologiques, pour l’essentiel textuelles, qu’elles soient littéraires, historiques ou juridiques. Comment ces différentes sources sont-elles convoquées ? Selon les sources et la perspective adoptée, l’Antiquité permet de penser différents aspects du politique. C’est l’élaboration même de ce statut complexe que nous souhaiterions éclairer en examinant le rôle, capital, que jouent les différentes médiations par lesquelles s’ouvre l’accès à l’histoire et aux textes antiques : éditions, traductions, citations, transmission indirecte à travers d’autres œuvres. Ces médiations ne vont pas de soi : ainsi, c'est le plus souvent à travers les éditions établies par les humanistes de la Renaissance que les écrivains politiques des XVIIe et XVIIIe s Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3506 La part de l’inné et de l’acquis face aux courants politiques http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3518 IntroductionDans ses recherches, comme philosophe et comme psychanalyste, Castoriadis a abordé, les niveaux individuels et sociaux du changement social. Selon lui, les institutions aussi bien que les psychés, s'auto-élaborent dans le temps. De même que la socialisation individuelle, le psychisme individuel est le résultat d’interaction avec les autres, le développement d’une civilisation est le fruit des rencontres, des conflits avec les autres civilisations. En Occident, la structure psychologique est généralement considérée comme moins importante que les structures sociétales (culturelles, sociales, éducatives et économiques…), parce que ces dernières détermineraient les structures psychologiques des humains. Nous estimons au contraire que le déterminisme des structures sociales, professionnelles et économiques, qui oriente les décisions d’un dirigeant politique ou d’entreprise figure donc comme la cause seconde, par rapport aux structures psychiques. Nous voulons montrer comment les structures psychologiques déterminent prioritairement les structures sociétales. A l’inverse, le déterminisme socio-économique ne doit pas non plus être omis, comme le font certains psychologues entraînant une psychologisation excessives des rapports sociaux. Freud a expliqué que le psychisme (c'est-à-dire les pensées, les sentiments, les émotions) est fondé sur les énergies psychiques et libidinales1, qui sont elles-mêmes en relation avec le fonctionnement biologique des hormones, générées par Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3518 Les fils sacrifiés : Quand l’actualité prend une valeur mythique http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3521 L’actualité prend parfois une valeur mythique et à l’instar du mythe, elle porte en elle des éléments psychologiques. La lecture d’une actualité israélienne tragique a été l’occasion de mettre en lumière les éléments psychologiques, politiques et culturels que sous-tendent les discours. Nous avons voulu montrer qu’une dynamique psychique est à l’œuvre dans l’obscurité des lumières stupéfiantes de l’actualité. Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3521 El componente psicologico del conflicto israelo-palestino http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3529 El conflicto entre los pueblos israelí y palestino tiene más de cien años, y a pesar de seis guerras israelo-árabes, dos períodos de violentos enfrentamientos israelo-palestinos, y reiterados esfuerzos de las Naciones Unidas, Estados Unidos, la Unión Europea y otros países, no parece vislumbrarse en el futuro previsible una solución basada en el paradigma de dos Estados independientes y soberanos.Desde las conferencias en la década de 1920, pasando por la resolución 181 de las Naciones Unidas en 1947, aceptada por Israel y rechazada por los árabes, hasta la célebre reunión de Camp David en el año 2000, auspiciada por el Presidente Bill Clinton con asistencia del líder palestino Yasir Arafat y del Primer ministro israelí Ehud Barak, todos los planes y negociaciones han fracasado de manera categórica.Todos los análisis coinciden en que se trata de un conflicto con múltiples aristas, cada una de suprema importancia para las dos partes, pero todos los esfuerzos se han basado en la resolución material de los problemas que se originan con la creación de dos Estados vecinos independientes, ignorando en gran medida los fundamentos psicológicos del conflicto entre los pueblos israelí y palestino.Hasta ahora los principales desacuerdos materiales se refieren al futuro de Jerusalén y la Ciudad Antigua, las fronteras, principalmente el valle del Jordán y los asentamientos israelíes, la situación de los descendientes de los refugiados palestinos, la seguridad de Israel, y la amplitud de l Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3529 El egoismo en la politica http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3531 El egoísmo es una constante en nuestras vidas. Aunque neguemos ser egoístas. Por tal razón no es extraño encontrarlo en el quehacer político y de alguna manera intentaremos verlo en los procesos revolucionarios y en los quehaceres electorales, para finalizar dando una mirada al egoísmo en la política internacional.Selfishness is a constant in our lives. Although we deny being selfish. For this reason it is not strange to find in the political work and somehow try to see it in the revolutionary process and electoral tasks, finally giving a look of selfishness in international politics. Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3531 Una encrucijada para Europa: el Tratado de Lisboa y la alternativa islandesa http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3539 Los sobresaltos, zozobras e inquietudes de los acontecimientos europeos de estos últimos años en donde el viejo espíritu europeo pareciera sacrificarse en el altar del nuevo becerro de oro del mítico Mercado, nos evoca casi de inmediato el viejo mito del rapto de Europa, hija del Rey de Tiro, secuestrada por Zeus bajo la forma de toro que transporta sobre su lomo a la candorosa criatura y sobrevolando el mar la lleva hasta la isla de Creta. Esta parada griega resulta de lo más simbólica y significativa en la hora presente. La seducción del toro olímpico ahora es la reverencia idolátrica al dinero y la liturgia especulativa de los manejos financieros en las bolsas.1Este temor referencial ante el ogro del mercado y los tiras y aflojas para no irritarle nos llevaría a definir la naturaleza de la coyuntura europea actual de carácter sisífico evocando a aquel otro mito clásico del personaje que debe empujar con agobio la roca hasta la cumbre de la montaña para verla rodar al pie de la ladera irremediablemente, con profunda impotencia. Esta sensación de fatalismo viene de lejos por más que en la vida cotidiana de los europeos haya sensaciones positivas de vivir “en un espacio de respiración libre” si lo comparamos con el entorno planetario en que se encuentran.Tales inquietudes ya las abordamos en noviembre de 2009 al organizar unas Jornadas sobre Europa, Hoy, en torno al nuevo Parlamento Europeo recién elegido y al Tratado de Lisboa como salida a la crisis del Tratado de la Consti Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3539 Et commence la nouvelle harmonie http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3540 À une raisonUn coup de ton doigt sur le tambour décharge tous les sons et commence la nouvelle harmonie.Un pas de toi, c'est la levée des nouveaux hommes et leur en-marche.Ta tête se détourne : le nouvel amour !Ta tête se retourne, - le nouvel amour !"Change nos lots, crible les fléaux, à commencer par le temps" te chantent ces enfants."Elève n'importe où la substance de nos fortunes et de nos voeux" on t'en prie.Arrivée de toujours, qui t'en iras partout.Arthur RimbaudLe nouvel amour, amour d’une nature inconnue par avance parce qu’il naît au terme d’une psychanalyse. Amour venu « de ce qu’on change de raison(…). On a changé de discours. » précise Lacan1. » Un nouvel amour dès lors que l’amour serait réglé non plus sur l’être mais sur le parêtre. »2. Le, et non pas un, nouvel amour qui s’inscrirait dans une série. La visée d’une psychanalyse est-elle ce changement insu de discours ? Sa fondamentale solitude, acceptée et féconde. L’amour de transfert, lorsqu’il s’était établi, avait pris une coloration idyllique et asymétrique. L’euphorie amoureuse de l’analysant transparaissait dans l’omniprésence de l’analyste. L’analysant le rendait présent son discours quotidien, intime et public, dans sa présentation vestimentaire, dans sa quête de l’échange d’un regard, dans le plaisir de se sentir aimé. L’analysant est alors convaincu qu’il est le seul, qu’il est le patient privilégié de l’analyste alors que, de son côté, celui-ci, comme le dit Lacan pour qualifier Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3540 Jalousie. Connaissance de l’inconscient. Claude Rabant Éditions Gallimard http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3542 Avec Jalousie, Claude Rabant nous offre un très bel essai, complexe et magistral. Le lecteur est emmené, par la clinique psychanalytique, depuis le questionnement de Freud porté par le transfert à Fließ vers son legs ultime, c’est à dire depuis une lettre du 12 décembre 1897 à Fließ jusqu’au Moïse et aux textes de 1938 (L’abrégé de psychanalyse 1940a et les fragments posthumes Résultats, idées, problèmes 1941f).Plutôt qu’un livre qui serait comme un traité, Claude Rabant a choisi d’en créer l’illusion par une série de miroirs, 29, qui décrivent, suivent, illustrent, réfléchissent la jalousie jusqu’à sa mise en abîme dans notre culture, elle-même paranoïaque. Il fait ainsi entendre que le jaloux au narcissisme blessé s’en prend à la réflexion /au reflet que lui renvoie l’autre quand il y a défaillance de l’Autre. « La jalousie s’annonce d’abord comme une demande de renouer une interlocution interrompue ». (p.43)Il initie sa démarche en s’appuyant sur la langue grecque qui différencie deux formes de la jalousie : le bouillir et le détruire et sur le Spinoza de L’éthique : « L’envie est la Haine, (…) » Proposition XXIII, et surtout la proposition XXXII.» Si nous imaginons que quelqu’un jouit d’une chose dont un seul peut être le maître, nous nous efforcerons de faire qu’il n’en soit plus le maître. » Il remarque aussi qu’Othello recoupe Médée dans l’expression de la jalousie comme siShakespeare avait été inspiré par Euripide. Ces deux tragédies deviendront pour Claude Rabant les Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3542 La Fachosphère de Dominique Albertini et David Doucet (Flammarion) http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3543 Les journalistes Dominique Albertini (Libération) et David Doucet (Les Inrockuptibles) nous proposent avec cette enquête, fruit d’un travail de plus de deux ans, un ouvrage très documenté sur la militance en ligne de l’extrême droite. Sa lecture est très fluide, nourrie d’une belle écriture.Le sommaire est thématique et se décompose en huit grandes parties : (Fdesouche, le FN, SOS racaille, la nébuleuse Dieudonné/Soral, les catholiques traditionalistes du Salon beige, « les petits soldats de la réinformation » (fondation polémia, OJIM, tvlibertés), le X nationaliste, les youtubeurs de l’extrême (Boris Le Lay, Vincent Reynouard, Hervé Ryssen. Un premier constat peut être fait en feuilletant l’ouvrage : Cette enquête est solide et honnête se basant sur une centaine d’entretiens avec les principaux acteurs et responsables de cette nébuleuse, entretiens référencés d’ailleurs en fin d’ouvrage.L’objet du livre porte sur l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux par une frange technophile et jeune de l’extrême droite. Cette utilisation est capitale pour comprendre comment les idées radicales de droite se diffusent dans la société : elle offre au militant, mais également au simple utilisateur du Web, une contre-culture ayant ses propres normes et références, un « prêt à penser » alternatif sous couvert d’une diffusion d’« informations honnêtes », la fameuse « réinformation », qui relève plutôt de la propagande voire de la désinformation, pour lutter contre le « système ». En ef Fri, 28 Apr 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3543