Climatologie

Un mot pour Gérard Beltrando. Hommages de douze de ses ancien(ne)s doctorant(e)s

Hommage de Ariane Sakhy


L’étude du climat n’a que plus d’intérêts si elle est mise au service des hommes !

Thèse soutenue le 28 juin 2016 intitulée « Îlots de chaleur et morphologie urbaine de l’agglomération parisienne. Conséquences sur la mortalité durant la canicule de 2003 ».

­ 

Avant de rencontrer Gérard Beltrando, il m’était habituel de scinder les champs de la géographie en deux sphères distinctes, dissociant ainsi la physique de l’humaine. Et puis j’ai commencé ma thèse aux côtés de Gérard…

Débutait alors un long questionnement sur le rapport épistémologique qu’il m’importait de construire avec mon sujet. C’est grâce aux discussions avec Gérard tout au long de mon doctorat que j’ai édifié mes réponses et que j’ai appris qu’il était non seulement possible de conjuguer l’ensemble de ces aspects, mais surtout nécessaire d’y procéder afin de faire émerger une conception infiniment plus riche et moins figée. Que le climat préside à l’existence de l’homme n’exclut évidemment pas l’idée qu’il interagisse avec celui-ci. Mais plus encore, l’étude du climat n’a réellement d’intérêt que si elle est mise au service des hommes, bien plus d’intérêt que si le seul enjeu de la connaissance était la « simple » compréhension des phénomènes.C’est en gardant cet aphorisme à l’esprit que j’ai pu élaborer la trame de ma thèse et développer une importante partie de mes recherches.

En écrivant ces quelques lignes, je me rappelle de ces discussions qui ont fait mûrir ma pensée, et je souhaite rendre hommage à la conception humaniste de la géographie de Gérard Beltrando.

­ 

Ariane Sakhy - (France)

Référence électronique : « Hommage de Ariane Sakhy », Climatologie [En ligne], mis à jour le : 14/02/2017, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/climatologie/index.php?id=1179