Déchets, Sciences & Techniques

N°40


Développement d’un système d’alerte précoce basé sur des bioessais pour la gestion des risques liés aux sites d’enfouissement au Japon


Shino Mohri, Yoshiro Ono, Masato Yamada et Yuzo Inoue

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

Au Japon, l’opinion publique est devenue très méfiante vis-à-vis des installations de gestion et de traitement des déchets, en particulier les centres de stockage de déchets ultimes. Le projet présenté ici vise à développer une nouvelle méthodologie, reposant sur des bioessais de toxicité et qui permettrait de surveiller les risques d’impacts liés au fonctionnement de ces sites, et principalement ceux liés aux lixiviats. Une batterie de bioessais a été proposée et testée avec une méthode des scores qui permet de caractériser les effets toxicologiques des lixiviats bruts et traités. Les résultats obtenus montrent que les effets toxiques révélés ne sont pas systématiquement corrélés à la salinité et au contenu en métaux lourds des lixiviats. En complément des analyses chimiques, une méthodologie basée sur une batterie de bioessais peut alors être proposée comme outil fiable et économique de gestion des centres de stockage de déchets ultimes.

Abstract

The objections of residents, who suspect that solid waste treatment and disposal facilities emit hazardous substances into surrounding areas, make it difficult to construct and operate these facilities all over Japan. We discuss herein some issues and perspectives regarding the application of toxicity tests to solid waste management, especially to the monitoring of leachate from waste disposal sites. We investigated various toxic potencies and attempted simple scoring of the results for risk management and risk communication to citizens. The data of control experiments and chemical analysis showed that the toxicities observed in leachates weren’t derived from salinity and heavy metals alone. Our scoring results demonstrate the feasibility of a biotest battery for practical use.

Pour citer ce document

Référence papier : Shino Mohri, Yoshiro Ono, Masato Yamada et Yuzo Inoue « Développement d’un système d’alerte précoce basé sur des bioessais pour la gestion des risques liés aux sites d’enfouissement au Japon », Dechets sciences et techniques, N°40, 2005, p. 12-15.

Référence électronique : Shino Mohri, Yoshiro Ono, Masato Yamada et Yuzo Inoue « Développement d’un système d’alerte précoce basé sur des bioessais pour la gestion des risques liés aux sites d’enfouissement au Japon », Dechets sciences et techniques [En ligne], N°40, mis à jour le : 18/03/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=2008, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.2008

Auteur(s)

Shino Mohri

Graduate School of Natural Science and Technology (Okayama University)

Yoshiro Ono

Department of Environmental and Civil Engineering (Okayama University)

Masato Yamada

Research Center for Material Cycles and Waste Management National Institute for Environmental Studies

Yuzo Inoue

Research Center for Material Cycles and Waste Management National Institute for Environmental Studies