Déchets, Sciences & Techniques

N°28


Entropie et recyclage


Quelques exemples
Gérard Bertolini

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

Le recyclage permet de limiter ou de ralentir la création d'entropie du système matière ; un recyclage intégral apparaît toutefois irréaliste, notamment en raison de dégradations physiques de la matière.
L’article vise à montrer que des taux de recyclage très élevés ne peuvent être atteints que par des recyclages « en boucle », par opposition à des recyclages « en cascade ». Les cas de quelques matériaux en fournissent une illustration : en premier lieu, le cas des papiers-cartons, en 2000, au niveau européen. S'y ajoute celui des plastiques et, de façon très succincte, de l'aluminium. En outre, le cas du verre renvoie à un article déjà publié dans Déchets, Sciences et Techniques n° 13, 1994.
Cependant, pour une vision plus globale, l'analyse devra intégrer les bilans énergétiques, environnementaux, économiques et sociaux.

Abstract

A limit to sustainable development could be the exhaustion of some natural resources. A counterpoint is represented by a global closed-loop replenishing system, but real cycles cannot be completely closed. Concerning material systems a factor of entropy lies in losses of physical properties. However recycling is a way to reduce or slow up entropy of material systems. To reach very high recycling rates, loop recycling, and not only cascade recycling, is needed.
Cases of some materials provide illustration : at first the case of paper (and cardboard) for the year 2000 at an European level (on the basis of data from the European Recovery Paper Council). The case of plastics is surveyed too ; by comparison with paper, their recycling rates are low ; however not only mechanical recycling but also chemical (feedstock) recycling and energy recovery have to be taken into account. Another case is aluminium, with a high recycling rate, and the case of glass has been considered previously (Déchets, Sciences et Techniques n° 13, 1994).
For a global view, the logic in terms of material entropy would have to be supplemented by energy and environmental balances and economic and social aspects.

Pour citer ce document

Référence papier : Gérard Bertolini « Entropie et recyclage », Dechets sciences et techniques, N°28, 2002, p. 15-20.

Référence électronique : Gérard Bertolini « Entropie et recyclage », Dechets sciences et techniques [En ligne], N°28, mis à jour le : 10/02/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=2404, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.2404

Auteur(s)

Gérard Bertolini

Directeur de Recherche au CNRS - LASS, Université de Lyon I