Déchets, Sciences & Techniques

N°31


Impact de la collecte sélective sur le gisement de déchets non-recyclables


Cécile Leymarie-Martin, François Bajon et José De Freitas

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

La généralisation des différentes collectes sélectives a un impact direct sur les déchets ménagers restants, dits non-recyclables, et définis comme déchets gris ou déchets humides. Sur un plan quantitatif, les collectes de verre d’une part, d’emballages et journaux/magazines d’autre part, diminuent le tonnage des déchets gris, respectivement, de 13 % et 21 %, et modifient parallèlement leur pouvoir calorifique moyen, respectivement, de + 15 % et – 16 %. Globalement, l’évolution des tonnages et du pouvoir calorifique des déchets gris est liée à l’efficacité de la collecte sélective. Ceci se vérifie jusqu’à un seuil limite correspondant au cas d’une collecte dite idéale qui atteint – 42 % pour le tonnage des déchets gris et – 3 % pour leur pouvoir calorifique. Mais le tri influence également la qualité des déchets gris puisqu’elle augmente notamment leur teneur en éléments fins, catégorie particulièrement riche en éléments traces métalliques [Ademe (1993) La composition des ordures ménagères en France – Données et références.], dont la part dans les déchets gris passe de 16 % en l’absence de collecte sélective à 33 % lorsqu’un système complet de collecte sélective a été installé.

Abstract

Generalisation of various selective collections has a direct impact on the household refuse remaining said non-recyclable and defined as grey waste. On a quantitative plan, the glass and the packaging & paper collections decrease the grey waste tonnage, respectively, in 13% and in 21%, and modify at the same time their average calorific value, respectively, of + 15% and – 16%. Globally, tonnage and calorific value decrease proportionally in the efficiency of the selective collection with a limit threshold defined in the case of an « ideal » collection which reaches – 42% for the tonnage of the grey waste and – 3% for their calorific value. But the sorting also influences the grey waste quality because it increases notably their content in fine elements, category particularly rich in heavy metals, among whom the part in grey waste increases from 16% without any selective collection to 33% with a complete system of selective collection.

Pour citer ce document

Référence papier : Cécile Leymarie-Martin, François Bajon et José De Freitas « Impact de la collecte sélective sur le gisement de déchets non-recyclables », Dechets sciences et techniques, N°31, 2003, p. 22-24.

Référence électronique : Cécile Leymarie-Martin, François Bajon et José De Freitas « Impact de la collecte sélective sur le gisement de déchets non-recyclables », Dechets sciences et techniques [En ligne], N°31, mis à jour le : 10/02/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=2452, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.2452

Auteur(s)

Cécile Leymarie-Martin

Direction Technique et Exploitation Novergie - 132 rue des trois Fontanot - 92758 Nanterre

François Bajon

Direction Technique et Exploitation Novergie - 132 rue des trois Fontanot - 92758 Nanterre

José De Freitas

Direction Technique et Exploitation Novergie - 132 rue des trois Fontanot - 92758 Nanterre