Déchets, Sciences & Techniques

N°35


Éditorial


L’écologie industrielle en question
Cyril Adoue

[Version imprimable]

Texte intégral

La menace d’une pénurie de matières premières est à nouveau devenue un sujet d’inquiétude1 La croissance asiatique a créé une situation d’inflation inédite depuis 1973 sur les marchés de l’acier, du charbon, du cuivre ou encore du nickel. L’idée d’une économie « bouclée » où les usages de la matière, de l’eau et de l’énergie seraient optimisés s’impose peu à peu comme une évidente nécessité. Le développement d’ « éco- systèmes » industriels est une des solutions proposées par l’écologie industrielle. Plusieurs dizaines de projets de développement « éco-industriel » ont vu le jour depuis le début des années 90 en Amérique, en Asie et en Europe. Depuis quatre ans, l’écologie industrielle sort peu à peu de la confidentialité au sein de la communauté francophone. D’abord considérée par les milieux scientifiques, elle a rapidement capté l’attention d’acteurs économiques. Des industriels de la région dunkerquoise ont créé en 2001 une association leur permettant de travailler autour de ce concept afin de résoudre certains de leurs problèmes2. Des entreprises belges et françaises ont par ailleurs basé stratégie et communication autour de l’écologie industrielle en se positionnant entre le producteur de déchet et l’utilisateur. Un territoire québécois a adopté ses principes pour repenser son développement3. Depuis 2003, ce concept et ses applications diffusent peu à peu au sein du monde politique français. La création d’un club d’écologie industrielle dans le département de l’Aube, soutenu par le Conseil général, a initié cette dynamique. Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable a ensuite créé un groupe de travail sur le sujet. Un projet culturel (parcours pédagogique…) dédié à la vulgarisation de l’écologie industrielle va voir le jour au sein de la Cité des matières en Normandie4. Cette Cité abritera également le Pôle national d’écologie industrielle5. Une association consacrée à la promotion du concept est enfin née en début d’année6.

L’écologie industrielle est donc en plein essor. Sa contribution à la mise en œuvre d’un développement durable est évidente. Le bouclage des flux d’eau, de matière et d’énergie, application la plus spectaculaire proposée par cette approche systémique de société industrielle, permet en effet d’économiser des ressources naturelles et de réduire diverses émissions liées à la production de matières premières. D’un point de vue économique, une partie des ressources allouées à la destruction des déchets et des effluents est libérée et peut contribuer au dynamisme du système. Malgré tout, alors que les projets de mise en œuvre se multiplient et que l’écologie industrielle entre dans une phase « opérationnelle », elle suscite un certain nombre d‘interrogations de la part du monde politique et de la société civile. Des questions essentielles sont débattues. L’écologie industrielle est-elle « la science du développement durable7 » ? Peut-on associer les populations aux nouveaux choix technologiques qu’elle propose8 ? Est-elle utile et utilisable pour et par les pays en voie de développement ? L’approche « produit » qui est promue, par exemple, à travers l’éco-conception n’est-elle pas plus efficace que l’approche système proposée par l’écologie industrielle ? Afin que les démarches proposées répondent aux besoins des stratégies de développement durable, afin que l’écologie industrielle acquière et conserve une crédibilité, ce débat doit être ouvert, au-delà de la communauté scientifique, à l’ensemble des composantes de notre société.

Notes

1  Orange M., La flambée des matières premières pénalise l’économie mondiale, Le Monde, 23/03/04.

2  www.ecopal.org

3  www.cegep-sorel-tracy.qc.ca/sr_cttei/

4  lacitedesmatieres@smi-port-jerome.fr

5  www.france-ecologieindustrielle.org

6  www.synerjie.org

7  Karn B., Correll R., Bauer D., Cash D.; Jonhson T., Merging Emerging Ideas: Science of Sustainability (Industrial Ecology) and Science and Technology for Sustainability, Industrial Ecology for a Sustainable Future Conference, 29 june-2 july 2003 , University of Michigan, USA.

8  Débat : “Ecologie Industrielle, une des pistes d’avenir pour le développement durable ?” – organisé par l’association 4D, 16 mars 2004, Engref, Paris.

Pour citer ce document

Référence papier : Cyril Adoue « Éditorial », Déchets sciences et techniques, N°35, 2004, p. 2.

Référence électronique : Cyril Adoue « Éditorial », Déchets sciences et techniques [En ligne], N°35, mis à jour le : 04/03/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=2684, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.2684

Auteur(s)

Cyril Adoue

Creidd (Centre de recherches et d’études interdisciplinaires sur le développement durable), Université de technologie de Troyes.