Déchets, Sciences & Techniques

N°51


Editorial


WASCON (Lyon, 3, 4 et 5 juin 2009) : où en est la valorisation des déchets en génie civil
Jacques Méhu

[Version imprimable] [Version PDF]

Texte intégral

WASCON (www.iscowa.org/wascon2009/) est le congrès international de référence concernant la problématique de l’intégration des matières premières secondaires dans le domaine du génie civil. C’est en 1991 qu’un groupe de scientifiques d’Europe du Nord et nord-américains fondèrent ISCOWA (International Scientific Society for Construction with Waste) et WASCON, la principale activité d’ISCOWA.

Cette initiative a été le début d’un important mouvement pour la valorisation des déchets. En effet la même année, les Pays-Bas ont débuté la normalisation de tous les essais de lixiviation pour l’évaluation environnementale des matériaux, intégrés depuis aux réglementations « décharge » et à l’étude du comportement des déchets en scénarios d’élimination ou de valorisation. Ces mêmes essais sont aujourd’hui en cours de normalisation dans le cadre de l’évaluation des émissions de substances dangereuses à partir des produits de construction. On mesure donc l’importance du mouvement qui a été alors lancé. Très peu de Français étaient présents en 1991. Au cours des éditions suivantes de WASCON (tous les 3 ans), les contributions françaises mais aussi de l’Europe du Sud (Espagne, Italie, Portugal, Grèce) se sont développées. La période 1995-

2000 a été la plus productive. Les scientifiques et les industriels français, très actifs alors dans le domaine de la stabilisation, ont organisés deux congrès internationaux sur le sujet : Nancy95 et Stab&Env à Lyon en 1999.

A partir de 2003, WASCON a commencé à s’essouffler, en restant trop focalisé sur les questions relatives à la lixiviation et en subissant la concurrence de congrès introduisant des dynamiques nouvelles, en particulier le génie des procédés (REWAS et WasteEng). Lors de l’édition de 2006 à Belgrade, l’assistance était particulièrement faible avec une quasi-absence des acteurs socio-économiques (industriels, administrations). L’importance des actions de recherche et développement en cours en France dans le domaine de la valorisation en génie civil des matières de substitution et la forte implication des industriels, producteurs, éco-industriels ou opérateurs du génie civil, donnent aujourd’hui à la France, contrairement à 1991, une position de leader.

L’activité du Groupement d’intérêt scientifique EEDEMS (Evaluation environnementale des déchets, matériaux, sols et sédiments pollués), regroupant l’INSA de Lyon, l’Ecole nationale des travaux publics de l’Etat, le CSTB, le BRGM et l’Ecole des mines de Saint-Etienne, contribue à cette position. C’est pourquoi la présidence d’ISCOWA et l’organisation de WASCON, qui aura lieu à Lyon, en juin 2009, ont été confiées à EEDEMS. Une nouvelle dynamique existe pour la réussite de WASCON !

Les thèmes de l’appel à communication du congrès sont les suivants :

  • Quantification et modélisation des émissions (y compris les substances dangereuses réglementées des produits de construction et les implications sur la gestion de la qualité de l’eau en milieu urbain)

  • Développement de nouveaux produits et/ou procédés pour l’utilisation de déchets en construction

  • Nouveaux scenarios d’emploi et nouveaux gisements (e.g. sédiments)

  • Impacts écologiques et sanitaires

  • Impacts évités (épuisement des ressources naturelles, émissions de GES, produits à haute consommation énergétique)

  • Economie du recyclage

  • Ecologie industrielle, recyclage des déchets et métabolisme territorial

  • Analyse multicritère et outils d’aide à la décision (analyse de cycle de vie, analyse des flux de matières, analyse coûts/bénéfices…)

  • Barrières et incitations au recyclage (réglementations, marché, éco-taxes, conflits d’intérêt entre différents secteurs industriels, statuts et spécifications des matériaux recyclés, acceptation sociale, responsabilité du producteur)

La date limite de soumission des résumés est fixée au 1er novembre 2008 (wascon2009@insavalor.fr). Une forte mobilisation de la communauté francophone est attendue…

Pour citer ce document

Référence papier : Jacques Méhu « Editorial », Déchets sciences et techniques, N°51, 2008, p. 2.

Référence électronique : Jacques Méhu « Editorial », Déchets sciences et techniques [En ligne], N°51, mis à jour le : 16/04/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3036, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.3036

Auteur(s)

Jacques Méhu

Coordinateur scientifique d’EEDEMS Président d’ISCOWA