Déchets, Sciences & Techniques

N°5


Une démarche intégrée pour la maîtrise de la gestion des déchets solides urbains au Cameroun


Emmanuel Ngnikam, Paul Vermande, Mile Tanawa et Joseph Wethe

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

Entre 1993 et 1995, toutes les villes du Cameroun, comme la plupart des grandes villes d'Afrique ont été confrontées à une crise généralisée du système de collecte, de ramassage, de traitement et de recyclage des déchets urbains. Face à cette situation, le laboratoire aménagement urbain soutenu par des municipalités et des bailleurs de fonds internationaux a entrepris toute une série d'opérations devant contribuer à une solution durable des problèmes posés. Dans un premier temps les efforts ont été concentrés sur Douala (1,5 million d'habitants) et Yaoundé (1 million d'habitants). Cet article présente les principaux résultats obtenus tout en montrant en quoi les démarches adoptées sont spécifiques. Afin de définir une stratégie de gestion durable des déchets, une évaluation du flux globale a été effectuée. Elle donne une production globale de 920 t/j de déchets solides à Yaoundé dont 800 tonnes d'ordures ménagères (OM) et 1232 t/j à Douala dont 1000 tonnes d'OM. Parallèlement, le compostage rustique est développé dans les quartiers pauvres de la ville de Yaoundé et constitue une solution alternative que les populations se sont rapidement appropriées.

Abstract

Between 1993 and 1995, the main town of Cameroon been going through a multifaceted waste management crisis. This is observed at several domain: collecting, treatment and recycling. From this situation, the town planning laboratory of the national Engineering school of Yaoundé with the financial support of some councils and International Donator undertook some operation to solve definitively the problem. At the first time, our effort has been concentrated on Douala and Yaoundé town. This paper presented the main result. Another to defined the strategy of management of garbage, an evaluation of the global flow is hence proposed. It gives a global production of 920 tons of sol id wastes in Yaounde of which 800 tons are from households; and 1232 tons in Douala, 1000 tons coming from households. In Yaounde, one phase composting has been developed in some poor neighbourhoods. This seems to be a good alternative solution as most of the population is taking to it.

Pour citer ce document

Référence papier : Emmanuel Ngnikam, Paul Vermande, Mile Tanawa et Joseph Wethe « Une démarche intégrée pour la maîtrise de la gestion des déchets solides urbains au Cameroun », Dechets sciences et techniques, N°5, 1997, p. 22-34.

Référence électronique : Emmanuel Ngnikam, Paul Vermande, Mile Tanawa et Joseph Wethe « Une démarche intégrée pour la maîtrise de la gestion des déchets solides urbains au Cameroun », Dechets sciences et techniques [En ligne], N°5, mis à jour le : 20/01/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=746, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.746

Auteur(s)

Emmanuel Ngnikam

ENSP, BP 3356 - Yaoundé, Cameroun

Paul Vermande

Aupelf-Uref - BP 15185 - Pétion ville, Haïti

Mile Tanawa

ENSP, BP 8390 - Yaoundé, Cameroun

Joseph Wethe

ENSP, BP 8390 - Yaoundé, Cameroun