Déchets, Sciences & Techniques

N°8


Quel test de toxicité chronique sur invertébrés faut-il choisir pour l’évaluation de la dangerosité des déchets ?


Jean-François Férard et Benoît Ferrari

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

Dans cet article, les tests Ceriodaphnia dubia 7 jours et Daphnia magna 21 jours, utilisables pour l'évaluation de l'écotoxicité des déchets, sont présentés. Les principales différences sont discutées et commentées, et montrent que le test C. dubia 7 jours est préférable au test D. magna 21 jours. Des résultats obtenus sur des lixiviats de déchets viennent confirmer ce fait.

Abstract

ln this article, the 7-d Ceriodaphnia dubia and 21-d Daphnia magna tests, which can be used for the ecotoxicology assessment of wastes, are presented. The main differences between them are discussed and commented. They show that it would be preferable to use the 7-d C. dubia test than the 21-d D. magna test for the ecotoxicology assessment of wastes. Some results are presented and confirmed this statement.

Pour citer ce document

Référence papier : Jean-François Férard et Benoît Ferrari « Quel test de toxicité chronique sur invertébrés faut-il choisir pour l’évaluation de la dangerosité des déchets ? », Dechets sciences et techniques, N°8, 1997, p. 44-47.

Référence électronique : Jean-François Férard et Benoît Ferrari « Quel test de toxicité chronique sur invertébrés faut-il choisir pour l’évaluation de la dangerosité des déchets ? », Dechets sciences et techniques [En ligne], N°8, mis à jour le : 21/01/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=834, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.834

Auteur(s)

Jean-François Férard

Professeur d'écotoxicologie à l'Université de Metz, Centre des sciences de l'environnement - 1, rue des Récollets - BP 4025 - 57045 Metz Cedex 1

Benoît Ferrari

Étudiant en Thèse sous la responsabilité du Professeur Jean-François Férard