Déchets, Sciences & Techniques

N°11


Application de l’oxydation, en voie humide au prétraitement de graisses résiduaires


Eric Sève et Gérard Antonini

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

Des émulsions de graisses saponifiées (20-200 g/l) ont été traitées aux échelles laboratoire et l/2 grand par oxydation en voie humide pour améliorer leur biodégradabilité. Une réduction de 80 % de leur DCO bioréfractaire a été obtenue après une heure à 240 °C pour un coût de traitement en fluides et consommables évalué à près de 600 F/t de graisse pure.

Abstract

Fatty emulsions (20-200 g/1) were treated on both a laboratory and pilot scale by wet air oxidation in order to improve their biodegradability. An 80% removal rate of the bioresistant fraction of COD was achieved after 1h at 240°C (500°F). The requiered costs of energy and chemicals were estimated at $ 100/ton of pure fat.

Pour citer ce document

Référence papier : Eric Sève et Gérard Antonini « Application de l’oxydation, en voie humide au prétraitement de graisses résiduaires », Dechets sciences et techniques, N°11, 1998, p. 8-10.

Référence électronique : Eric Sève et Gérard Antonini « Application de l’oxydation, en voie humide au prétraitement de graisses résiduaires », Dechets sciences et techniques [En ligne], N°11, mis à jour le : 22/01/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=886, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.886

Auteur(s)

Eric Sève

Enseignant-chercheur - Génie des procédés - École supérieure de chimie organique et minérale - 13, boulevard de l'Hautil - 95092 Cergy Pontoise cedex

Gérard Antonini

Professeur - UPRES A CNRS n° 6067 - Génie des procédés industriels - Université de technologie de Compiègne - BP 649 - 60206 Compiègne