Déchets, Sciences & Techniques

N°11


L’aluminium de récupération au service de l’alimentaire : fonderie et affinage (cas du Cameroun)


Médard Fogue, Guy F Anago, Bertin Soh Fotsing et Patrice Ngnaguepa

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

L'aluminium de récupération (ou aluminium de deuxième fusion) est obtenu à partir des déchets en aluminium par les artisans-fondeurs. Ces déchets proviennent des pièces obsolètes : vieilles tôles, boîtes, ustensiles de cuisine, et surtout de la destruction des épaves de voitures.
En Afrique Sub-Saharienne, les artisans fondeurs utilisent l'aluminium récupéré pour fabriquer des ustensiles de cuisine et des outils d'usage divers, par des méthodes qui induisent des impuretés au cours de la fabrication, notamment des métaux pouvant être toxiques.
L'objet de ce travail est d'abord de déceler la présence effective (ou la teneur en excès) de ces impuretés dans les objets fabriqués. La perspective étant d'étudier les méthodes pouvant permettre aux artisans fondeurs de respecter un certain dosage des éléments d'addition qui garantirait une sécurité alimentaire et une meilleure fabrication par moulage des ustensiles de cuisine et outils d'usage divers.

Abstract

One hears by salvaged aluminum, the second melting aluminum obtained since scrap made of aluminum by the craftsmen casters. Those scrap proceeds of obsolete devices: old sheets, cans, kitchen utensils, and especially from the destruction of wreckages of cars. In sub saharian africa, the craftsmen casters use the salvaged aluminum to make some kitchen utensils and some tools of various convention.
While the retrieval and the recycling of the aluminum are making without any norm in Cameroun and in the African countries, the methods used by the craftsmen in the making of utensils and objects induce impurities, notably some toxic metals.
The aim of this work is first to disclosing the effective presence (or the content in excess) of those impurities in the made objects. The purpose being to studying the methods which could permit to craftsmen casters to respecting a certain dosage of adding elements who would warrant an alimentary security and one masters of the procedure of milling of the aluminum.

Pour citer ce document

Référence papier : Médard Fogue, Guy F Anago, Bertin Soh Fotsing et Patrice Ngnaguepa « L’aluminium de récupération au service de l’alimentaire : fonderie et affinage (cas du Cameroun) », Dechets sciences et techniques, N°11, 1998, p. 11-16.

Référence électronique : Médard Fogue, Guy F Anago, Bertin Soh Fotsing et Patrice Ngnaguepa « L’aluminium de récupération au service de l’alimentaire : fonderie et affinage (cas du Cameroun) », Dechets sciences et techniques [En ligne], N°11, mis à jour le : 22/01/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=889, https://doi.org/10.4267/dechets-sciences-techniques.889

Auteur(s)

Médard Fogue

Laboratoire de mécanique des solides - École nationale supérieure polytechnique - BP 8390 - Yaoundé Cameroun

Guy F Anago

Laboratoire de mécanique des solides - École nationale supérieure polytechnique - BP 8390 - Yaoundé Cameroun

Bertin Soh Fotsing

Laboratoire de mécanique des solides - École nationale supérieure polytechnique - BP 8390 - Yaoundé Cameroun

Patrice Ngnaguepa

Laboratoire de mécanique des solides - École nationale supérieure polytechnique - BP 8390 - Yaoundé Cameroun