Dechets sciences et techniques http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques fr Editorial http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3663 Dans la foulée du précédent, le numéro 74 est fidèle à la ligne éditoriale de la revue. Il publie en effet trois articles issus d’équipes du « Sud » (Haïti, Cameroun et Bénin) et deux articles provenant d’équipes du « Nord », en l’occurrence françaises. Certes, le distinguo « nord-sud » que je contribue ici à maintenir ne devrait avoir aucune justification, notamment dans le domaine scientifique dont le langage et les fondements sont universels. Mais dans la pratique et au quotidien, force est de constater que les travaux de recherche des collègues chercheurs et enseignants-chercheurs du « Sud » trouvent encore difficilement accès à la diffusion internationale à laquelle ils prétendent légitimement. C’est pourtant par cette diffusion que leur action trouvera la reconnaissance et les applications qu’elle mérite. Conduite avec souvent de nombreuses difficultés matérielles et financières, la recherche des collègues du « Sud » est nécessaire pour permettre le développement de solutions techniques et organisationnelles adaptées et durables dans le domaine de l’assainissement comme dans d’autres, pour nourrir l’innovation des acteurs locaux, pour capitaliser leur expérience unique qui trop souvent se perd faute d’avoir été décrite et diffusée alors qu’elle est potentiellement source de progrès, y compris pour les pays du « Nord » bien évidemment.La recherche en ingénierie environnementale a la spécificité de se construire en réponse à des questions réelles auxquelles nos sociétés s Tue, 12 Sep 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3663 Evaluation des Risques Ecotoxicologiques liés à l’épandage de boues de STEP chaulées sur une parcelle agricole http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3643 Les boues de stations d'épuration urbaines peuvent être épandues sur sol agricole selon un cadre règlementaire fixé par un décret de 1997, sous la responsabilité du producteur de ces boues considérées comme des déchets. Sous l’impulsion de l'Union des producteurs de chaux, un dossier technique pour la création d'une nouvelle norme, basé sur la réalisation d’une Evaluation des Risques Ecotoxicologiques (ERE) portant sur des boues chaulées, a été transmis à l’ANSES, et a conduit à l’élaboration d’une norme AFNOR (NFU44-003) permettant d’utiliser ces boues en tant qu’amendement. L’ERE, qui comporte classiquement quatre étapes (formulation du problème, caractérisation des expositions, caractérisation des effets, caractérisation des risques) a été mise en place selon l’approche « substances » portant sur l’écosystème terrestre, sur la base d’un scénario type d’épandage de boues chaulées sur un sol agricole. Des analyses physicochimiques ont été réalisées sur ces boues en ce qui concerne les traceurs de risques suivants : 3 HAPs et 9 Eléments Trace Métalliques. Pour chacun de ces traceurs de risque, l’exposition (PEC) a été caractérisée sur la base d’un facteur de dilution de la boue dans le sol agricole, calculé pour la dose D1 dite agricole (0,1 %) et une dose 5 fois plus importante D5 (0,5 %), tandis que des valeurs écotoxicologiques (PNEC) ont été tirées des bases de données internationales. Ainsi, pour chaque substance, et pour les doses d’exposition D1 et D5, le risque a été caractérisé selon la méthode du quotient (PEC/PNEC) du TGD (Technical Guidance Document) de l’ECB (European Chemical Bureau). Les résultats de l’ERE permettent de conclure à l’absence de risque significatif pour l’écosystème terrestre pour les doses d’exposition D1 et D5. Pour conforter ou affiner cette conclusion, la mise en œuvre d’une approche « matrice », plus proche de la réalité du terrain, et portant sur plusieurs boues de STEP, serait souhaitable, non seulement pour l’écosystème terrestre mais aussi pour les cours d’eau avoisinants et la nappe phréatique située à l’aplomb de la surface cultivée.Sewage sludge from urban wastewater plants can be applied on agricultural land in accordance to a regulatory framework established by a 1997 decree, under the responsibility of the producer of the sludge considered as waste. Under the impetus of the French Lime Association, a technical dossier for the creation of a new standard, based on the realization of an Ecotoxicological Risk Assessment (ERA) on limed sludge, was transmitted to ANSES, and led to the development of an AFNOR standard (NFU44-003) allowing the use of these sludge as soil improvers. The ERA, which typically involves four steps (problem formulation, characterization of exposure, characterization of effects, risk characterization), has been implemented using the "substances" approach to the terrestrial ecosystem, a typical scenario of spreading sludge on agricultural soil. Physicochemical analyzes were carried out on these sludges with regard to the following hazard tracers : 3 HAPs and 9 Trace Elements Metal. For each of these risk tracers, exposure (PEC) was characterized on the basis of a sludge dilution factor in agricultural soil, calculated for the so-called agricultural D1 (0.1 %) and a dose 5 times greater D5 (0.5 %), while ecotoxicological values (PNEC) were derived from international databases. For each substance, and for the exposure doses D1 and D5, the risk was characterized according to the quotient (PEC / PNEC) method of Technical Guidance Document (TGD). The results of the ERA suggest that there is no significant risk to the terrestrial ecosystem for exposure doses D1 and D5. To reinforce or refine this conclusion, the implementation of a "matrix" approach, closer to reality on the ground, and involving several urban sludges, would be desirable, not only for the terrestrial ecosystem but also for the nearby streams and groundwater underneath the cultivated area. Mon, 11 Sep 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3643 Evolution des caractéristiques des déchets solides ménagers dans la ville de Yaoundé au Cameroun (1995-2015) http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3654 Cette étude met en exergue l’évolution des caractéristiques des déchets ménagers à différentes étapes de la filière et pendant des périodes différentes. Quatre campagnes de caractérisation aval et amont en 1995, 2006, 2011 et 2016 dans la ville de Yaoundé (3,1 millions d’habitants, climat tropical humide). Elle détermine également la production spécifique des déchets ménagers, nécessaire pour planifier toute opération de collecte et de valorisation.Pour évaluer la production spécifique des déchets ménagers, des enquêtes ont été effectuées auprès de 440 ménages choisis selon la méthode stratifiée au hasard, puis le dépôt des sacs poubelles dans les ménages retenus pour le stockage et la collecte de leurs déchets pendant la période d’observation. La durée de stockage des déchets dans la maison est de 48 heures pour chaque campagne. La caractérisation des déchets en amont a été faite directement sur l’ensemble des sacs collectés auprès des ménages, soit une masse totale d’environ 1 800 kg de déchets triés par campagne. La caractérisation des déchets en aval a été effectuée sur les déchets qui arrivent à la décharge. Une masse d’au moins 2 000 kg des déchets a été triée par campagne.La production spécifique des déchets ménagers dans la ville de Yaoundé varie entre 0,5 et 0,8 kg/habitants/jour selon le standing de l’habitat, avec une moyenne de 0,62 kg/hab/jour, ce qui correspond à une production totale de 1920 tonnes par jour en 2016. La production spécifique est restée pratiquement stable entre 1995 et 2015. La fraction fermentescible dans les déchets ménagers de Yaoundé varie entre 50 et 60 % de la matière sèche à la sortie des ménages et 45 à 65 % à l’entrée de la décharge. La masse volumique moyenne en poubelle des déchets ménagers est de 0,3 kg/l à la sortie des ménages, mais elle augmente et double pratiquement pendant le transport, selon le type de véhicule utilisé. Après déversement dans les quais de déchargement, les déchets reprennent pratiquement leur masse volumique initiale. Pendant la saison pluvieuse, la fraction organique peut contenir jusqu’à 80 % d’eau, rendant difficiles certaines filières de valorisation comme le compostage. Sur une période de 20 ans, la production spécifique des déchets ménagers de Yaoundé est restée stable, ainsi que sa composition.This study highlights the evolution of the characteristics of household waste at various stages of the value chain and for different periods. Four downstream characterization campaigns were done in 1995, 2006, 2011 and 2016 in the city of Yaoundé (3.1 million 'Inhabitants, tropical humid climate). It also determines the specific production of household waste, necessary for planning any collection and recovery operation.To assess the specific production of household waste, surveys were conducted with 440 households selected according to stratified method, followed by deposit trash bags in any household. The characterization of the upstream waste was made directly on all the bags collected from households, a total mass of about 1 800 kg of waste sorted by characterization campaign. The characterization of downstream waste was carried out on the waste arriving at the landfill. A mass of at least 2 000 kg of waste was sorted by country. The specific production of household waste in Yaoundé varies between 0.5 and 0.8 kg/capita/day as economic level of housing, with an average of 0.62. Compared to the 1995 campaign, this figure has remained virtually stable. The organic matter of household waste varies between 50 and 60 % of dry matter after production in the households and 45-65 % at the entrance of the landfill. The average volumic mass of household waste is 0.3. It is doubled during transport in the compaction trucks, but undergo a slight increase (10 to 20 %) in open trucks. After discharge into loading docks, waste essentially return to their original volumic mass. The moisture level of waste in Yaoundé is between 50 and 65 %. During the rainy season, the organic fraction can contain up to 80 % water, making it difficult for some processes such as composting. During a period of twenty years, the specific production and the characteristic of household waste is remain the same. Fri, 08 Sep 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3654 Caractérisation d’eaux usées des quartiers déshérités du sud du Bénin : cas du quartier Agla http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3628 Les zones déshéritées du Sud Bénin comme le quartier Agla de Cotonou sont confrontées aux problèmes d’inondations cycliques. Ces zones constituées de marécages et de retenues d’eaux favorisent la prolifération des maladies hydriques (diarrhée, choléra, dysenterie, fièvre typhoïde etc…) particulièrement chez les petits enfants à cause des eaux usées domestiques qui y sont déversées par 82,5 % de la population.Notre étude a pour but d’évaluer l’état de pollution de ces eaux afin d’attirer l’attention de la population en générale et des responsables communaux en particulier sur la nécessité de promouvoir des méthodes simples de réduction des polluants des eaux usées domestiques.En vue de l’atteinte de cet objectif, nous avons procédé au prélèvement et à l’analyse des eaux usées (l’eau vanne EV, l’eau grise EG) puis comparé ces résultats à ceux des eaux du collecteur d’eaux usées (ECE) qui traverse le quartier Agla. Les paramètres physico chimiques des eaux usées ont été déterminés conformément aux normes françaises.Les résultats montrent que toutes les eaux sont légèrement alcalines et ont une teneur élevée en polluants organiques (DCO et DBO5). Les eaux du collecteur d’eau (ECE) et les eaux grises (EG) ont respectivement une teneur en DCO égale à 1 395 et 1 457 mg/L. Les eaux vannes ont un taux en DCO (3 077 mg/L) supérieur à ces dernières. Les eaux grises ont des conductivités élevées (2 458 µS/cm). Enfin, on note la présence des Entérocoques fécaux (EV, ECE) qui montrent une pollution fécale. Sur la base de ces résultats, on peut conclure que les eaux usées du quartier Agla sont polluées et que les eaux vannes et du collecteur (EV ; ECE) sont hors classes (HC). Les eaux grises varient entre la classe C (Eau de mauvaise qualité) et HC. Toutes ces eaux nécessitent un traitement préalable avant rejet dans l’environnement immédiat.The disadvantaged areas of South Benin and the Agla district of Cotonou are faced with problems of cyclical floods. These areas of swamps and water reservoirs favor the proliferation of water-borne diseases (diarrhea, cholera, dysentery, typhoid fever, etc.), especially in small children because of the 82.5% population.The aim of our study is to assess the pollution status of these waters in order to draw the attention of the population in general and of the communal officials in particular to the need to promote simple methods of reducing domestic wastewater pollutants.In order to achieve this objective, we collected and analyzed the waste water (EV water, gray water EG) and compared these results with those of the wastewater collector water (ECE) which crosses the Agla district. The physico-chemical parameters of the wastewater were determined in accordance with French standards.The results show that all waters are slightly alkaline and have a high content of organic pollutants (COD and BOD5). The waters of the collector (ECE) and the gray water (EG) have a COD content equal to 1 395 and 1 457 mg/L respectively. Valve water has a higher COD (3 077 mg/L) than the latter. Gray water has high conductivities (2 458 μS/cm). Finally, the presence of fecal enterococci (EV, ECE) which show fecal pollution. On the basis of these results, it can be concluded that the wastewater of the Agla district is polluted and that the waste water and the collector (EV; ECE) are out of class (HC). Gray water varies between class C (Poor quality water) and HC. All of these waters require prior treatment before release into the immediate environment. Thu, 13 Jul 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3628 Une méthodologie couplant mesures géophysiques et ponctuelles afin d’estimer la perméabilité d’un site destiné à l’infiltration d’eau usée traitée http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3602 Lorsqu’il n’existe pas d’autre exutoire possible ou que l’on souhaite réduire les volumes déversés vers le milieu récepteur superficiel, l’eau usée traitée à la sortie des stations d’épuration est infiltrée à proximité. Cette pratique fait émerger des questionnements d’ordre opérationnel et environnemental : comment dimensionner un ouvrage d’infiltration et quels sont les impacts éventuels sur le milieu récepteur souterrain ? Des études préalables sont recommandées pour les zones de rejet végétalisées et obligatoires dans le cas des zones d’infiltration mais aucun document ne précise comment prendre en compte l’hétérogénéité spatiale des propriétés du sol. Ces dernières pouvant fortement influencer le cheminement de l’eau vers la nappe ainsi que les quantités susceptibles d’être infiltrées. Le présent article introduit une méthodologie couplant des mesures géophysiques spatialisées et des mesures ponctuelles afin de décrire au mieux la configuration de la proche surface, notamment sa conductivité hydraulique au champ. Le processus hiérarchique proposé permet, en allant de la mesure la plus rapide et la moins précise, à la mesure la plus longue et la plus précise, d’optimiser les plans d’échantillonnage et ainsi réduire le temps et le coût de l’étude. Deux exemples d’application de la méthodologie sont présentés mettant particulièrement en évidence la complémentarité des outils et l’apport de la géophysique notamment sur des milieux fortement remaniés par l’homme.When water cannot be discharged to superficial water body or the discharge volume needs to be limited, treated wastewater downstream a treatment plant can be infiltrated. Operational and environmental challenges emerge from this practice: how to size infiltration facilities and what will be the impact of the treated wastewater on groundwater quality? Preliminary studies are recommended for soil-based constructed wetlands and compulsory when permanent infiltration is needed. Unfortunately there is no guideline on how to deal with spatial heterogeneity of soil properties. They can greatly influence water pathway in the soil and the quantities of treated wastewater that can infiltrate. The aim of this article is to introduce a methodology that associates geophysical measurements and more localized ones in order to better described the near-surface with a particular focus on field saturated hydraulic conductivity. Starting from the fastest and coarsest method, the suggested hierarchical process allows optimizing the sampling strategies for longer and more accurate measurements. Therefore, such a methodology, while increasing the quality of results, may also reduce the time and cost of preliminary studies. Two applications are presented demonstrating the advantages of associating several methods. They also underline the input of using geophysical methods on soil that have been largely modified by human activity. Mon, 10 Jul 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3602 Assainissement par toilettes sèches à litière biomaîtrisée : premiers résultats d’une expérimentation menée en milieu rural (Grande Plaine, commune de Gros-Morne, Haïti) http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3618 Cet article présente une expérimentation de gestion d’un dispositif d’assainissement domestique par toilettes sèches à litière biomaîtrisée (TSLB), menée en milieu rural en Haïti. Ce procédé a été choisi en raison de son coût abordable pour la population concernée, dans une zone où les pratiques principales sont celles de latrines très simplifiées (simples trous dans le sol) et de la défécation à l’air libre. Plusieurs actions ont été menées : organisation de réunions de sensibilisation à l’hygiène, d’ateliers de formation sur la construction des toilettes, réunions de concertation afin d’établir les besoins des populations en termes d’assainissement domestique, leurs critères de choix, de discuter de la disponibilité et de la préparation des litières absorbantes, des équipements nécessaires, des conditions de gestion et de traitement des résidus liquides (utilisation individuelle directe dans les jardins personnels) et solides (choix du compostage). L’expérimentation a débuté avec la fabrication et la remise de 25 modules de toilettes aux ménages pilotes, la sélection du site de compostage collectif et de ses conditions de gestion. Ayant opté pour l’apport volontaire et la gestion communautaire des résidus, les ménages y amènent leurs seaux chaque semaine. Après un an de fonctionnement et de suivi, près de 4 tonnes de résidus solides ont été collectés. Dans leur grande majorité, les ménages apportent très régulièrement leurs résidus et ont complètement adopté ce mode d’assainissement. Ce résultat encourageant justifie à présent la mise en œuvre d’un programme expérimental visant à optimiser les conditions de compostage pour garantir la production d’un compost hygiénisé et de qualité, dédié à son utilisation comme amendement organique de terres agricoles.This article presents an experiment on the management of a domestic sanitation device by dry litter toilets (TSLB), carried out in rural Haiti. This technology was chosen because of its affordability for the population concerned, in an area where the main practices are those of very simplified latrines (simple holes in the soil) and of defecation in open air. Several actions have been carried out: organization of hygiene awareness meetings, training workshops on the construction of toilets, consultation meetings to establish the needs of the populations in terms of domestic sanitation, their selection criteria, to discuss the availability and preparation of absorbent litter, the necessary equipment, the conditions for the management and treatment of liquid (direct individual use in personal gardens) and solid (choice of composting) residues. The experimentation began with the manufacture and delivery of 25 toilets modules to the pilot households, the selection of the collective composting site and its management conditions. Having opted for voluntary input and community-based management of residues, households bring their buckets there weekly. After one year of operation and monitoring, nearly 4 tons of solid residues were collected. Most of the households bring their residues very regularly and have completely adopted this method of sanitation. This encouraging result now justifies the implementation of an experimental program aimed to optimize the composting conditions to ensure the production of a good quality and hygienizided compost dedicated to be used as an organic amendment for agricultural soils. Mon, 10 Jul 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3618 Analyse du cycle de vie (ACV) d’une filière de valorisation terrestre de sédiments de dragage marins contaminés http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3564 Le dragage des ports français génère chaque année entre 25 et 40 millions de tonnes de sédiments, cependant peu de filières de traitement et de valorisation adaptées existent. Par conséquence, de nombreux programmes de recherche ont émergé tel que le programme SEDiGEST qui envisageait un scénario de remblaiement des carrières par des sédiments marins traités.L’objectif de cet article est d’évaluer les impacts environnementaux de cette filière de valorisation terrestre de sédiments marins afin de mieux identifier les processus les plus pénalisants. L’évaluation a été réalisée en utilisant une Analyse de Cycle de Vie (ACV) via l’outil GaBi 6, la base de données Ecoinvent v2.2 et la méthode de caractérisation ReCiPe.Dans le scénario de remblaiement de carrière, l’étude comparative de deux alternatives au sein d’une même filière de valorisation terrestre a ainsi permis de conclure que l’ajout d’une étape de stabilisation par des liants hydrauliques ne semble pas bénéfique et ne permet pas de réduire les impacts environnementaux potentiels.The dredging of the French harbors generates every year between 25 and 40 million tons of sediments, however few adapted treatment and valorization systems exist. Consequently, numerous research programs emerged such as SEDiGEST, which envisaged a scenario of backfill of the careers by treated marine sediments.The objective of this article is to assess results of the marine sediment terrestrial valorization systems in order to better identify the most impacting part of the systems. The assessment has been performed following the life cycle assessment (LCA) methodology via the GaBi 6 software, EcoInvent v2.2 databases with the characterization method ReCiPe.In the backfill scenario, the comparative study of the two treatments within the same terrestrial valorization system concluded that the addition of the stabilization step with hydraulic binders seems not to be beneficial and do not reduce the potential environmental impacts. Mon, 12 Jun 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3564 Traitement de déchets ménagers par co-compostage avec la légumineuse Cassia occidentalis L. et quelques adjuvants de proximité pour améliorer la qualité agronomique de composts http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3551 L’objectif de cette étude est d’améliorer la qualité agronomique de composts de déchets ménagers par co-compostage avec la biomasse d’une légumineuse envahissante au Togo, Cassia occidentalis L. et d’autres adjuvants comme le fumier, le phosphate naturel brut et la cendre de coques de grains de coton. Six composts ont été élaborés en cuve, l’un produit à partir de la fraction fermentescible de déchets ménagers collectée à la source, les autres associant différemment les adjuvants précités. La maturité et les qualités agronomiques du produit fini ont été déterminées suivant les analyses chimiques élémentaires, le dosage des acides humiques et fulviques, la spectroscopie UV-Visible et un test de phyto-toxicité. Les résultats ont montré que le pH reste légèrement acide à neutre pour les composts produits avec la biomasse de Cassia et un rapport C/N moyen de 20. Ces composts sont 1,5 fois plus riches en matières organiques notamment en acides humiques et retiennent environ 1,15 fois plus d’eau. Leur forte richesse en nutriments explique en partie leur forte salinité (4,37-4,60 mS.cm-1). Ils donnent les meilleurs taux de germination (93 %) à une dose de 25 %. Les teneurs en métaux lourds (Cu, Zn, Cd, Ni, Pb) sont largement inférieures aux normes internationales quel que soit le type de compost. Ainsi, le co-compostage des déchets ménagers avec la biomasse de Cassia occidentalis, le fumier, le phosphate naturel brut et la cendre, améliorerait de façon significative la composition du produit fini en éléments fertilisants majeurs et en acides humiques.This study aimed to improve the agronomic quality of standard composts drawn from household garbage, by co-composting with the biomass of an invading leguminous plant in Togo, Cassia occidentalis and other additives such as manure, natural raw phosphate, and the industrial ashes of cotton grains’ shells. Six composts were made in a tank; One is the standard compost derived from household garbage while others were differently mixed with each of the aforementioned additives. The maturity and the fertilizer value of the finished products were assessed through basic chemical analyses, the dosage of the AH and AF, the Visible UV spectroscopy and a phytotoxicity test. The pH of the composts drawn from Cassia remained slightly acid with an average C/N ratio of 20. They were 1.5 times richer in organic matter, namely in humic acids and retained about 1.15 times more water. Their great richness in nutriments partially explains their high salinity rate (4,3-4,60 mS.cm‑1). They had the best germination rate (93%) at a dose of 25%. The heavy metals (Cu, Zn, Cd, Ni, Pb) were largely inferior to international norms no matter the type of compost which is considered. Thus, the co-composting of household garbage with Cassia occidentalis biomass, manure, natural raw phosphate and ashes, significantly upgrades the composition of the finished products in major fertilizers and in humic acids. Thu, 08 Jun 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3551 Contribution à l’amélioration de la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques ménagers au Cameroun : cas de la ville de Douala http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3572 Université Senghor d’Alexandrie. 1 Place Ahmed Orabi – BP 21111 415 El Mancheya – Alexandrie – EgypteL’évolution rapide de la technologie au cours des dernières années a indéniablement contribué à l’amélioration des conditions de vie de l’humanité. Cependant, cette évolution a symétriquement entrainé de nombreuses conséquences écologiques, notamment la production et l’accumulation des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) dangereux pour la santé humaine et l’environnement. Dans les pays en développement (PED), ces D3E ne subissent qu’une valorisation traditionnelle et artisanale à cause de l’insuffisance des ressources financières, techniques et logistiques, exposant ainsi les populations à de graves conséquences sanitaires. La ville de Douala n’échappe pas à cette règle d’où la présente étude dont l’objectif général est de contribuer à l’amélioration de la gestion des D3E au Cameroun, plus particulièrement dans la ville de Douala.Pour ce faire, une enquête par questionnaire a été menée auprès de 400 ménages installés à Douala choisis par échantillonnage aléatoire stratifié. L’analyse des données révèle une production annuelle des D3E de 37,4 kg/ménage/an, soit un total de 16 765,6 tonnes/an. S’agissant de la gestion, 76 % des répondants ont déclaré qu’ils éliminent leurs D3E mélangés à d’autres ordures ménagères, bien que 77 % d’entre eux affirment être informés des conséquences liées à ces déchets. On peut alors conclure que la gestion actuelle des D3E dans la ville de Douala n’est pas satisfaisante d’un point de vue écologique et nécessite donc une amélioration afin de protéger les populations et l’environnement des substances nocives contenues dans ces déchets. The rapid evolution of technology in recent years has undoubtedly contributed to improving the living conditions of mankind. However, this has led many symmetrically ecological consequences, including the production and accumulation of waste electric and electronic equipment (WEEE) dangerous to human health and the environment. In developing countries (DCs), these D3E only undergo a traditional and artisanal valuation due to insufficient financial, technical and logistical resources, exposing people to serious health consequences. Douala is no exception to this rule, where the present study whose general objective is to contribute to improving the management of D3E in Cameroon, particularly in the city of Douala. To do this, a questionnaire survey was conducted among 400 households installed in Douala selected by stratified random sampling. Data analysis revealed an annual output of D3E 37.4 kg / household / year for a total of 16 765.6 tons / year. Regarding management, 76 % of respondents said that they eliminate their D3E mixed with other household waste, although 77 % of them claim to be informed of the consequences of this waste. We can then conclude that the current management of D3E in the city of Douala is unsatisfactory from an ecological point of view and requires improvement in order to protect people and the environment from harmful substances contained in the waste. Thu, 08 Jun 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3572 Prise en compte de la sensibilité paysagère dans la sélection des sites d’enfouissement de déchets ménagers par systèmes d’information géographique et analyse multi critère http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3585 Souvent situées à la périphérie des agglomérations urbaines, les décharges publiques en Algérie ont été jusqu’à une date récente des lieux de dépôt non contrôlés de déchets ménagers et assimilés, mais aussi d’autres déchets potentiellement dangereux comme les déchets de soins et ceux de l’industrie. Cette situation engendre non seulement des risques pour l’environnement et la santé humaine, mais également des nuisances telles que la dévalorisation des lieux ou la défiguration des paysages.Cependant, la réglementation algérienne sur la gestion des déchets s'est progressivement renforcée y compris dans son application effective. Elle impose depuis 2001 d'éviter de recourir aux « décharges publiques » au profit des Centres d'Enfouissement Techniques (CET). Ces derniers doivent répondre à des normes strictes de protection de l'environnement (étanchéification du sol, traitement des effluents…) et de réhabilitation du site en fin d'activité. Cependant, les études d’impact sur l’environnement imposées depuis lors pour ces installations classées n’abordent pas ou très peu, la notion de paysage et le rôle qu’il joue dans un système complexe et dynamique marqué par une anthropisation de plus en plus forte.Pour pallier cette lacune, la présente étude propose un processus de sélection de sites pour l’activité d’enfouissement des déchets ménagers et assimilés en intégrant la dimension sensible du paysage et ce, en amont de toute étude d’impact ou de faisabilité. Ce processus se base sur deux phases complémentaires à savoir : l’analyse multicritère (AMC) par méthodes géomatiques pour prospecter les sites aptes à recevoir l’activité d’enfouissement et une évaluation de la sensibilité des paysages des sites retenus. Le site d’intervention considéré ici est situé dans la commune d’El Affroun dans la wilaya de Blida (Algérie).Open dumps are often located in urban peripheries. They are places where household and similar wastes are traditionally evacuated, but also other special waste materials like industrial and medical wastes. The emergence of such places leads to sanitary nuisances, devaluation of the places and disfigurement of the landscapes.In Algeria, regulations on waste management have gradually been strengthened. Since 2001, public dumps are forbidden; They are replaced by Sanitary Landfill. These latter must meet strict environmental protection standards (soil sealing, effluent treatment, etc.) and rehabilitation of the site at the end of the activity.However, the environmental impact assessments imposed since then on these classified installations have not integrated the notion of landscape and the role it plays in a complex and dynamic anthropized system.This paper proposes a site selection process for sanitary landfall intended for landfilling of household and similar wastes. We aim integrating the sensitive dimension of the landscape in the earliest steps of impact or feasibility studies. This process is based on two complementary phases: a multi-criteria analysis using geomatic methods to prospect suitable sites for receiving landfill activity is followed by an assessment of landscape’s sensitivity of the selected sites to validate the choices. This process has been experimented in the municipality of El Affroun - Blida province (Algeria). Thu, 08 Jun 2017 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/index.php?id=3585