retour à l'accueil nouvelle fenêtre vers www.appa.asso.fr Pollution atmosphérique, climat, santé, société

Articles

Brume sèche dans le corridor Windsor-Québec

Haze in the Windsor-Québec City corridor

Richard Leduc, Ph. D et Laurence Pépin

p. 52-59

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

La fréquence de brume sèche dans le corridor Windsor-ville de Québec (CWQ) a été analysée pour la période 1953-90 à l'aide des observations horaires relevées à 6 stations synoptiques ; deux autres stations éloignées ont aussi été employées à titre de comparaison. On constate un gradient sud-ouest/nord-est sur la région, le phénomène étant le plus fréquent dans le sud-ouest de l'Ontario. La brume sèche est généralement plus fréquente avant-midi et s'observe surtout en été dans une masse d'air chaud ; à certains endroits les fréquences hivernales sont néanmoins importantes. La période à l'étude est caractérisée par une diminution des fréquences après les années 1970. La fréquence du phénomène varie selon la vitesse et la direction du vent, la direction S étant favorisée à plusieurs endroits alors que les directions N et NW sont les plus défavorisées. Les épisodes de brume sèche étaient fréquents au début des années 1970 et ceux de longue durée sont plus fréquents que ceux de courte durée. A Montréal, on a noté, en présence de brume sèche, des concentrations d'ozone plus élevées

Abstract

Haze frequencies in the Windsor-Québec City corridor have been analyzed for the period 1953-90 with hourly observations for 6 synoptic stations plus 2 other more remote ones for comparison. A southwest/northeast frequency gradient is noted on the region, haze being more frequent in southwestern Ontario. Haze is observed more before noon, in summertime in a warm air mass; winter frequencies are nevertheless important at some stations. During the period, haze frequencies have declined after the 1970's. The phenomenon varies with wind speed and direction, winds from the S being more favored at many stations while lowest frequencies are associated with N or NW directions everywhere. Haze episods were more frequent in the early 1970's and longer episods are more frequent than shorter ones. In Montréal, higher ozone concentrations have been noted in the case where haze is reported

Pour citer ce document

Référence papier : Richard Leduc, Ph. D et Laurence Pépin « Brume sèche dans le corridor Windsor-Québec », Pollution atmosphérique, N°145, 1995, p. 52-59.

Référence électronique : Richard Leduc, Ph. D et Laurence Pépin « Brume sèche dans le corridor Windsor-Québec », Pollution atmosphérique [En ligne], N°145, mis à jour le : 07/04/2014, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=3961, https://doi.org/10.4267/pollution-atmospherique.3961

Auteur(s)

Richard Leduc

Ph. D

Ministère de l'Environnement et de la Faune, Direction du milieu atmosphérique, Services Scientifiques, 2360 chemin Ste-Foy, 2e étage, Ste-Foy, Québec, Canada G1V 4H2

Laurence Pépin

Maitrise de Physique et Applications, Ecole de Physique de Grenoble, Université Joseph-Fourier, BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9, France