retour à l'accueil nouvelle fenêtre vers www.appa.asso.fr Pollution atmosphérique, climat, santé, société

Articles

Relations mesurées en milieu rural au sud du Québec (Canada) entre la concentration de la vapeur mercurielle atmosphérique et quelques facteurs environnementaux

Relationship between atmospheric mercury vapour concentration measured in a rural site in Southern Quebec (Canada) with some environmental factors

Laurier Poissant, Pascale Rancourt et Bruno Harvey

p. 52-60

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

Le mercure est l'un des métaux les plus toxiques de l'environnement Même en faible concentration, il peut avoir des effets importants sur les écosystèmes. La méthode de mesure utilisée lors de celte étude permet des mesures en continu automatique à une fréquence quart horaire (aux 15 minutes) avec une limite de détection de 0,2 ng/m3. Le train analytique de la mesure automatique du mercure est basé sur l'amalgame de celui-ci sur une trappe garnie d'or suivie d'une désorption thermique et d'une analyse par fluorescence à froid (γ=253,7 nm). Des mesures effectuées en milieu rural (Saint-Anicet, Québec, Canada) entre le 13 septembre et 30 novembre 1994, nous indiquent que des épisodes de sources locales ou régionales s'ajoutent au bruit de fond estimé ici à environ 1,4ng/m3. Des apports locaux et régionaux en provenance des secteurs des vents N-E et S-E s'ajoutent par épisode au bruit de fond pour atteindre des pointes de concentrations maximales de 5,50 ng/m3. La grande région de Montréal pourrait enrichir d'environ 20 % les valeurs moyennes seuil de base. Un léger cycle diurne est mesuré avec des maxima observés lors de la période de jour, illustrant une certaine concomitance avec l'activité économique. Une relation entre le logarithme de la concentration de la vapeur mercurielle et la réciproque de la température mesurée au sol (Log Hg = A/T + K) est significative pour le secteur des vents S-O (R = - 0,37). Cette observation indiquerait que des phénomènes de volatilisation/condensation ou absorption/désorption du mercure à l'intérieur de ce secteur de vent sont possibles entre les surfaces (particules, sol, eau, végétation, etc.) et l'atmosphère. En contrepartie, la relation pour le secteur N-O est moins évidente laissant présumer que les concentrations mercurielles atmosphériques seraient plutôt représentatives du bruit de fond atmosphérique et moins influencé par des phénomènes locaux.

Abstract

Mercury is one of the most toxic chemicals in the environment. Even in small quantities it can be environmentally significant. The analytical train of the Automatic Mercury Vapour Analyzer used within the study is based on the amalgam of mercury on gold trap, thermo-desorption and analysis by Cold Vapour Atomic Fluorescence Spectrophotometry (CVAFS) (À. = 253,7 nm). The instrument continuously measures with a high sampling resolution period (15 minutes) and a detection limit below 0,2 ng/m3. The data collected in rural site (Saint-Anicet, Qc, Canada) showed that local and regional sources are added to a background level of about 1.4 ng/m3 within the corresponding monitored period (September 13 to November 30, 1994). Episodes from the N-E and S-E wind sector impact the sampling area and shift the means background level by about 20 %. Maxima concentrations are recorded during daytime period showing some impact of economical activities on the mercury concentration levels. Mercury vapour phase concentration shows significant (R = - 0,37) temperature dependency into the S-W sector (Log Hg = A/T + K) whereas it is not for the N-W wind sector. Some volatilisation/condensation or absorption/ desorption mechanisms between surfaces (particles, earth, water, canopy, etc.) and the atmosphere might be involved into the S-W sector. The S-W sector which is the cleanest one, may be representative of background level.

Pour citer ce document

Référence papier : Laurier Poissant, Pascale Rancourt et Bruno Harvey « Relations mesurées en milieu rural au sud du Québec (Canada) entre la concentration de la vapeur mercurielle atmosphérique et quelques facteurs environnementaux », Pollution atmosphérique, N°148, 1995, p. 52-60.

Référence électronique : Laurier Poissant, Pascale Rancourt et Bruno Harvey « Relations mesurées en milieu rural au sud du Québec (Canada) entre la concentration de la vapeur mercurielle atmosphérique et quelques facteurs environnementaux », Pollution atmosphérique [En ligne], N°148, mis à jour le : 08/04/2014, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=4055, https://doi.org/10.4267/pollution-atmospherique.4055

Auteur(s)

Laurier Poissant

Docteur
Direction de l'environnement Atmosphérique, Environnement Canada, 100, bd Alexis-Nihon, Ville Saint-Laurent, H4M 2NB

Pascale Rancourt

Université du Québec à Montréal

Bruno Harvey

Direction de l'environnement Atmosphérique, Environnement Canada, 100, bd Alexis-Nihon, Ville Saint-Laurent, H4M 2NB