retour à l'accueil nouvelle fenêtre vers www.appa.asso.fr Pollution atmosphérique, climat, santé, société

Articles

Étude de la gêne olfactive des populations riveraines des zones industrielles de l'estuaire de la seine

Odour annoyance in industrial zones of the river Seine estuary

Marie-Line Perrin, Stéphane Quéré, Nicole Huchet, Véronique Delmas et Philippe Ledenvic

p. 66-73

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

L'embouchure de la Seine (France) est un important site industriel et pétrochimique. Si les rejets atmosphériques de polluants classiques de ces industries ont notablement diminué ces dernières années, il n'en va pas de même pour les odeurs. Elles sont, en effet, désignées par la majorité des riverains comme la plus gênante des pollutions de l'air. Une étude baptisée « ODEURS-ESTUAIRE » a donc été menée, couvrant la zone de l'estuaire de la Seine, du Havre jusqu'à Port-Jérôme (30 km plus à l'Est). Trois cent soixante-dix bénévoles ont été recrutés dans quinze communes riveraines de l'estuaire. Ces personnes, en acceptant de tester, suivant un calendrier mobile, la qualité de l'air pendant une année complète, ont pu quantifier, en intensité et en fréquence, la gêne provoquée par les odeurs. L'état du site ainsi dressé a permis aux autorités d'engager une action auprès des industriels responsables de ces rejets odorants.

Abstract

The mouth of the Seine river in France is an important industrial and petrochemical site. Even though classical air pollutants emissions of these industries have considerably decreased during these last years, the same does not hold true with odours. Indeed, most of living populations point them out as the most annoying air pollutant. A so-called "ODEURS-ESTUAIRE" study has been done, covering the area of the mouth of the Seine River from Le Havre up to Port-Jérôme, 30 km easter. Three hundred and seventy volunteer persons were chosen in fifteen riverside towns. These population panelists, in accepting to test the air quality during one year, have been able to quantify, in terms of intensity and frequency, the annoyance due to odours. The state of the site so drawn up allowed the authorities to invite the industries who are responsible of this annoyance to reduce it.

Pour citer ce document

Référence papier : Marie-Line Perrin, Stéphane Quéré, Nicole Huchet, Véronique Delmas et Philippe Ledenvic « Étude de la gêne olfactive des populations riveraines des zones industrielles de l'estuaire de la seine », Pollution atmosphérique, N°141, 1994, p. 66-73.

Référence électronique : Marie-Line Perrin, Stéphane Quéré, Nicole Huchet, Véronique Delmas et Philippe Ledenvic « Étude de la gêne olfactive des populations riveraines des zones industrielles de l'estuaire de la seine », Pollution atmosphérique [En ligne], N°141, mis à jour le : 08/04/2014, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=4092, https://doi.org/10.4267/pollution-atmospherique.4092

Auteur(s)

Marie-Line Perrin

Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire, Département de Protection de l'Environnement et des Installations, Laboratoire d'Olfactométrie, IPSNICEA, BP 6, 92265 Fontenay-aux-Roses Cedex, France

Stéphane Quéré

Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire, Département de Protection de l'Environnement et des Installations, Laboratoire d'Olfactométrie, IPSNICEA, BP 6, 92265 Fontenay-aux-Roses Cedex, France

Nicole Huchet

Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire, Département de Protection de l'Environnement et des Installations, Laboratoire d'Olfactométrie, IPSNICEA, BP 6, 92265 Fontenay-aux-Roses Cedex, France

Véronique Delmas

Air Normand, 21, avenue de la Porte aux Champs, 76037 Rouen Cedex, France

Philippe Ledenvic

Ministère de l'Environnement, Direction de la Prévention des Pollutions et des Risques, Service de l'Environnement Industriel, 20, avenue de Ségur, 75302 Paris 075P