retour à l'accueil nouvelle fenêtre vers www.appa.asso.fr Pollution atmosphérique, climat, santé, société

Articles

Connaissances épidémiologiques des effets de l'ozone sur la santé. Implications pour les normes d'exposition

Epidemiological knowledges of impacts of ozone on health. Consequences for exposures limit values

William Dab et Philippe Quénel

p. 75-80

[Version imprimable] [Version PDF]

Résumé

L'approche épidémiologique des effets de la pollution atmosphérique sur la santé est ancienne, mais les études concernant spécifiquement l'ozone n'ont été publiées que depuis les années 80. On dispose aujourd'hui de résultats concernant l'effet de l'ozone sur tous les types de critères sanitaires : mortalité, morbidité respiratoire, symptômes déclarés, complications de la maladie asthmatique, admissions hospitalières, explorations fonctionnelles respiratoires. Les effets aigus survenant dans les heures qui suivent une exposition brève ont été mieux explorés que les effets à long terme en relation avec des expositions chroniques. Le niveau d'activité physique majore les effets observés. La qualité méthodologique des travaux a fait des progrès notables, notamment en ce qui concerne les méthodes statistiques. Cependant, la métrologie environnementale fait souvent l'objet d'études trop sommaires. De plus, il convient de rester prudent quant à une interprétation étiologique trop stricte puisque les expositions ne sont jamais estimées au niveau individuel. En particulier, il est difficile de faire la part de ce qui revient exactement à l'ozone et de ce qui relève de l'action conjuguée d'un ensemble de polluants, notamment les particules. Il faut aussi noter que la plupart des études publiées ont été réalisées en Amérique du Nord. Parce qu'elles mettent en cause la pollution d'origine automobile et que les effets à faibles concentrations ont été estimés dans un contexte d'incertitude relative, les normes d'exposition font actuellement l'objet d'un vif débat. Il paraît raisonnable d'admettre qu'il existe une relation exposition/risque sans seuil. Il apparaît aussi que des impacts sanitaires de l'exposition à l'ozone ont été observés pour des teneurs plus basses que celles qui sont autorisées. L'ensemble de ces résultats plaide donc en faveur d'un contrôle accru de la pollution oxydante, bien que l'efficacité à court terme que l'on peut en attendre soit faible.

Abstract

The epidemiological approach of the health impact of air pollution is ancient but it only since the 80's that ozone has been specifically studied. Actually, results regarding ail types of health effects (mortality, respiratory morbidity and symptoms, asthma, hospitalization, respiratory function) are available. Acute effects are better estimated than long term one's. Physical activities are associated with an increased risk. Methodological improvement are important in the recent studies. However the reliability of air pollutants measurement is still weak. A strict causal interpretation must remain cautious since the exposure is frequently estimated at an ecological level. Because of the uncertain estimation of the risk at low level of exposure and because of the economic stakes, the issue of the threshold limit values is subject to hot debates. It seems reasonable to admit that the dose-response relationship is an non-threshold one. it is clear also that health impact of ozone exposure has been observed at levels which stands below the current standards. This speaks further in the direction of a better control of photo-oxydant pollution.

Pour citer ce document

Référence papier : William Dab et Philippe Quénel « Connaissances épidémiologiques des effets de l'ozone sur la santé. Implications pour les normes d'exposition », Pollution atmosphérique, N°142, 1994, p. 75-80.

Référence électronique : William Dab et Philippe Quénel « Connaissances épidémiologiques des effets de l'ozone sur la santé. Implications pour les normes d'exposition », Pollution atmosphérique [En ligne], N°142, mis à jour le : 09/04/2014, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=4135, https://doi.org/10.4267/pollution-atmospherique.4135

Auteur(s)

William Dab

Docteur
Ecole Nationale de Santé Publique

Philippe Quénel

Docteur
Réseau National de Santé Publique