retour à l'accueil nouvelle fenêtre vers www.appa.asso.fr Pollution atmosphérique, climat, santé, société

N° 224

Lettre de la rédaction

Isabelle Roussel

[Version imprimable]

Texte intégral

En 2014, le choix de la rédaction a été de publier un nombre réduit de numéros en raison de contraintes budgétaires. Les numéros publiés ont regroupé les articles selon trois thèmes : la pollution automobile, l’histoire de la pollution et du climat et les choix énergétiques. Cependant, au cours de l’année, de nombreuses contributions proposées ont fait l’objet d’une relecture attentive et c’est ainsi qu’en ce début de l’année 2015, un grand nombre d’articles sont disponibles pour être publiés et il serait dommage d’attendre que ces contributions, très intéressantes, puissent s’intégrer dans des numéros thématiques. Cette option risquerait de faire attendre les auteurs jusqu’en 2016 puisque le programme de cette année 2015 est tendu vers la COP21 qui se traduit par un gros travail demandé à l’équipe de rédaction sur les parties prenantes de cette négociation. Un autre numéro sera consacré aux contributions présentées lors d’un workshop sur la bio-indication qui a eu lieu à Lille en septembre 2014.

Les articles regroupés dans ces numéros 224 et 225 témoignent de la variété des thèmes concernés par la qualité de l’air. Les études sur les sources de pollution restent un élément majeur pour encourager une prévention ciblée sur la réduction des émissions, qu’elles soient agricoles (Nebila Lichiheb) ou automobiles (Benjamin Golly). La ville elle-même secrète des sources souvent méconnues que Ghislaine Goupil nous fait découvrir à travers les ongleries. La coquetterie a un prix à payer… La ville n’est pas uniforme vis-à-vis de la pollution et des pollutions, comme Hassen Kchih nous le montre à travers l’exemple de Tunis. La réduction à la source ne permet pas de s’affranchir de stratégies « post-traitement », telles celles présentées par Claire Barraud. C’est encore à travers la géographie de la Seine-Saint-Denis que Benjamin Lysianuk nous permet de découvrir la variété des expositions professionnelles à l’amiante dont les méfaits restent encore d’actualité.

Ce « panel » très varié met en exergue la diversité des études à entreprendre pour mieux cerner la prévention de la pollution atmosphérique. Il sera complété prochainement par d’autres articles insistant sur d’autres facettes de la qualité de l’air à l’intérieur des maisons, sans oublier la question climatique qui impose des mutations profondes dans de nombreux secteurs, que l’année 2015 nous incitera à découvrir.

Cette contribution à la prévention de la pollution atmosphérique prend tout son sens à la lumière des bénéfices sanitaires collectifs attendus. C’est pourquoi le vingtième anniversaire du programme EPURS, célébré le 9 décembre 2014, rappelle l’apport essentiel de ce programme qui a remis l’homme au centre des efforts techniques déployés pour la surveillance et la prévention de la pollution atmosphérique depuis plus de vingt ans. Une synthèse sur ce programme, rédigée par Sabine Host et Noella Caruisi, est disponible en ligne1. Merci à Sabine Host, épidémiologiste à l’ORS (Observatoire Régional de Santé) Ile-de-France de nous le rappeler dans l’éditorial.

Merci à tous les auteurs qui ont eu la patience d’attendre cette publication dont la diversité, je l’espère, suscitera un fort intérêt à la mesure de celui que l’on perçoit dans la presse quotidienne vis-à-vis de la qualité de l’air, sujet très technique que la revue Pollution atmosphérique essaie de présenter de manière simple tout en conservant le sérieux scientifique qui a fait sa réputation, maintenue depuis plus de 50 ans…

Notes

1  http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2014/synth_bilan_20ans_erpurs_2014_web.pdf

Pour citer ce document

Référence électronique : Isabelle Roussel « Lettre de la rédaction », Pollution atmosphérique [En ligne], N° 224, mis à jour le : 14/04/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=4755

Auteur(s)

Isabelle Roussel