retour à l'accueil nouvelle fenêtre vers www.appa.asso.fr Pollution atmosphérique, climat, santé, société

IV – Habiter la ville : une qualité de vie

La santé au cœur des projets d’urbanisme : l’Évaluation d’Impact sur la Santé (EIS)

Lucie Anvizino

[Version imprimable]

Résumé

L’urbanisme dispose de nombreux leviers pour promouvoir la santé des habitants et l’améliorer. Actuellement, même si les évolutions règlementaires conduisent à une amélioration de l’évaluation de l’impact d’un projet sur quelques déterminants environnementaux de la santé (air, eaux, sols, bruit), les pratiques ne s’inscrivent pas dans une étude systémique de l’ensemble des déterminants incluant les notions de bien-être physique et mental et de qualité de vie, ce que tendent à instaurer les Évaluations d’Impact sur la Santé (EIS). L’EIS vise à produire des recommandations fondées sur des données probantes pour éclairer la prise de décision. Il s’agit d’une démarche d’évaluation anticipative, dynamique, intersectorielle et participative, qui est fondée sur une approche globale de la santé via l’étude de l’ensemble des déterminants de santé. L’EIS permet d’identifier, à l’aide d’informations scientifiques et contextuelles et d’outils variés, les effets potentiels d’un projet sur la santé de la population et leur distribution. Cette démarche voit un essor progressif en France, particulièrement en région Auvergne-Rhône-Alpes, avec pour perspectives de l’utiliser comme moyen de travailler sur une approche de santé. Ainsi, à travers l’exemple des deux premières EIS menées en région – l’une sur un quartier en politique de la ville en pleine rénovation urbaine (quartier des Buers à Villeurbanne), l’autre sur un quartier résidentiel à proximité d’un campus d’enseignement professionnel (parc Zénith à Lyon 3) – nous verrons quels sont les avantages à la mise en place d’une EIS dans le cadre de projets d’urbanisme, mais également les freins rencontrés et les leviers possibles.

Abstract

Urban planning has many levers to promote the health of the inhabitants and to improve it. Even if in some projects, the adverse health effects of environmental determinants are taken into account, the practices are not part of a study the set of determinants including notions of physical and mental well-being and quality of life, what health impact assessments (HIA) tend to do. The HIA aims to produce evidence-based recommendations to inform decision-making. It is a proactive, dynamic, cross-sectoral and participatory assessment approach that is based on a holistic approach of health through the study of all determinants of health. The HIA makes it possible to identify, with the help of scientific and contextual information and various tools, the potential effects of a project on the health and on the distribution of these effects in the population. This approach is seeing a gradual expansion in France, particularly in the Auvergne-Rhône-Alpes region with prospects for use as a means of working on a health approach. Thus, through the example of the first two HIA conducted in the region, one on a neighborhood in urban policy in full urban renewal, the other on a residential area near a professional education campus, we will see the advantages to the implementation of an HIA in the context of urban planning projects, but also the obstacles encountered and the possible levers.

Entrées d'index

Mots-clés : déterminants de la santé, évaluation d’impact sur la santé, urbanisme

Keywords: determinants of health, health impact assessment, urban planning

Ce document sera publié en ligne en texte intégral le 10 avril 2019. Pour vous abonner.

Pour citer ce document

Référence électronique : Lucie Anvizino « La santé au cœur des projets d’urbanisme : l’Évaluation d’Impact sur la Santé (EIS) », Pollution atmosphérique [En ligne], N°237-238, mis à jour le : 10/10/2018, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=6681, https://doi.org/10.4267/pollution-atmospherique.6681

Auteur(s)

Lucie Anvizino

Observatoire régional de la santé Auvergne-Rhône-Alpes, 9 quai Jean Moulin, Lyon.