retour à l'accueil nouvelle fenêtre vers www.appa.asso.fr Pollution atmosphérique, climat, santé, société

Manifestations et congrès

Les Journées méditerranéennes de l’air

Pierre Carrega

[Version imprimable]

Texte intégral

Organisées par Air PACA avec divers soutiens, ces Journées se sont tenues à Marseille les 18 et 19 novembre 2014. Leur objectif était de créer les conditions d’une rencontre des acteurs méditerranéens (rivages nord et sud), avec des moyens relativement mesurés pour accentuer une dynamique entre scientifiques, acteurs du privé, du public, ainsi que décideurs.

Trois thèmes étaient privilégiés : un état des lieux sur la qualité de l’air en Méditerranée et ses prospectives, la relation entre attractivité des territoires et la qualité de l’air, et les acteurs de la coopération. Un accent était porté sur diverses expériences locales, en particulier sur l’effet des transports routiers et maritimes.

Les délégations étrangères n’étaient pas très nombreuses, mais divers représentants étaient présents, provenant du Maroc (une dizaine), de Tunisie, de Jordanie, du Liban, de Grèce, d’Italie… Au total 330 présents sur 400 inscrits, dont beaucoup de régionaux.

Une vingtaine d’exposés ont eu lieu, dont les interventions de Jean Jouzel sur le changement climatique, et de Laurent Michel, du ministère de l’Écologie.

En matinée du premier jour, consacrée au premier thème, on a remarqué en particulier les interventions de Nicolas Marchand (programme Charmex) et de Mathilde Pascale, chargée de projet air-climat INVS, mais aussi celle de Mazen Malkawi de l’OMS (Jordanie). Le début d’après-midi dédié au second thème voyait plusieurs interventions sur l’air et les transports en divers lieux : Languedoc-Roussillon, Tripoli (Liban), Val d’Aoste…, ainsi que sur les ports dont on sait que l’actuelle croissance du tourisme maritime (croisières) fait augmenter le trafic et donc les risques de pollution.

En fin d’après-midi (thème 3), après deux exposés pour clôturer cette journée bien remplie, était signé un protocole d’accord de coopération entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et Air PACA.

Dans ce même temps, des espaces d’animation, de pédagogie (l’Air et Moi), et de vulgarisation fonctionnaient, avec entre autres les participations remarquées de « baptêmes de l’air en proxipousse » et du « café suspendu ».

Le 19 novembre, second jour, était consacré en matinée à une visite guidée de Marseille, servie par le beau temps, en même temps que se réunissaient les AASQA.

L’après-midi était consacré à deux ateliers-séminaires qui ont réuni environ 80 personnes sur les axes suivants :

- techniques de surveillance de la qualité de l’air, en insistant surtout sur les micro-capteurs en chimie atmosphérique et en climatologie, que les performances – très proches de celles des instruments traditionnels plus encombrants et beaucoup plus onéreux – rendent particulièrement intéressants.

- sensibilisation des acteurs et de la population, avec aussi Please (CHU Nice) et la Maison du Bon air.

Au total, cette rencontre a eu le double mérite, d’une part, d’apporter des précisions sur certains aspects scientifiques, les connaissances actuelles, et aussi sur la mise en application de mesures et leurs résultats, et d’autre part, de faire se rencontrer des individus, des acteurs, et de tendre davantage la main vers la population.

Pour citer ce document

Référence électronique : Pierre Carrega « Les Journées méditerranéennes de l’air », Pollution atmosphérique [En ligne], N° 224, mis à jour le : 14/04/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollutionatmospherique/index.php?id=4753

Auteur(s)

Pierre Carrega

Université de Nice