retour à l'accueil nouvelle fenêtre vers www.appa.asso.fr Pollution atmosphérique, climat, santé, société

N° 225

La fondation du souffle, cent ans d’histoire pour une jeune fondation

Jean-Baptiste Molllet

[Version imprimable]

Texte intégral

Le comité national d’aide aux militaires tuberculeux, fondé par le sénateur Léon Bourgeois (prix Nobel pour la paix en 1920), reconnu d’utilité publique dès sa création en 1916, est à l’origine de la fondation du souffle1. Son histoire s’est longtemps confondue avec celle de la lutte contre la tuberculose ; il a vécu, depuis 1925, au rythme des campagnes du timbre antituberculeux. Celui-ci, au cours de ces années, n’a pas été uniquement un instrument de propagande et un moyen de récolte de fonds, il a été avant tout un moyen d’éducation sanitaire antituberculeuse. Le petit carnet informatif de quatre pages accompagnant le timbre édité chaque année permet de retracer quelle a été l’évolution de cette éducation sanitaire2,3: dans un premier temps, c’est la prévention qui l’emporte, puis, après 1947, apparaissent la médicalisation puis la réinsertion sociale. Dans les années 70, le comité change de nom et devient comité national contre les maladies respiratoires.

Le timbre « le souffle, c’est la vie » continue à être vendu chaque année. Depuis 2009, il est devenu timbre d’affranchissement postal, il est proposé au cours de la campagne du timbre en octobre. Durant les années 2014 -2018, il évoquera la Grande Guerre et l’origine de la fondation en célébrant cent ans de combat pour le souffle et pour la vie.

Il permet encore aujourd’hui à la fondation de remplir ses trois missions statutaires :

- subventionner la recherche médicale en pneumologie ;

- soutenir les malades respiratoires défavorisés ;

- informer, prévenir et promouvoir les comportements favorables à la santé.

Au cours de ce siècle, les objectifs de l’association ont évolué :

Il s’agit d’assurer la promotion de la santé respiratoire et la protection du poumon, cet organe dans lequel transitent chaque jour quelque 15 000 litres d’air à travers les alvéoles pulmonaires dont la surface développée est d’environ 150 m2, soit pratiquement celle d’un court de tennis.

Actuellement, les maladies respiratoires sont encore l’une des premières causes de mortalité (un sixième de tous les décès observés au niveau mondial) puisque les conditions climatiques et la précarité menacent le souffle et la vie. Il convient donc de s’unir pour agir mieux et surtout plus résolument pour préserver la qualité de l’air que l’on respire, en luttant contre la pollution atmosphérique extérieure et intérieure.

C’est dans cette démarche que la fondation du souffle est aujourd’hui heureuse d’accueillir l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique (APPA) au sein de ses locaux de la Maison du Poumon, où elle rejoindra les principales structures de la pneumologie : le réseau des comités contre les maladies respiratoires ; le Fonds de dotation « Recherche en Santé Respiratoires » (FRSR), la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF), la Fédération Française de Pneumologie (FFP), la Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires (FFAAIR), le Collège des Pneumologues des Hôpitaux Généraux (CPHG), et bien d’autres...

De nouveaux défis nous attendent, et tous ensemble nous les relèverons.

Notes

1  La fondation du souffle est entièrement indépendante et mène à bien ses missions grâce à la générosité de ses donateurs.

2  Granger L. (1977). 50 ans de timbres antituberculeux français de 1925 à 1975, éditions de l’association Arc-en-ciel.

3  Coutan L. (2010). Les campagnes du timbre antituberculeux du XXe siècle, éditions Yvert et Tellier.

Pour citer ce document

Référence électronique : Jean-Baptiste Molllet « La fondation du souffle, cent ans d’histoire pour une jeune fondation », Pollution atmosphérique [En ligne], N° 225, mis à jour le : 18/05/2015, URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollutionatmospherique/index.php?id=4764

Auteur(s)

Jean-Baptiste Molllet

Directeur de la Maison du Poumon