SaintJacquesInfo

Le Portique de la Gloire caché aux yeux des visiteurs

Les bouches ouvertes des animaux fabuleux qui soutiennent les piliers servent de corbeilles à papier et il est courant que leurs gueules obscures hébergent des bouteilles de plastique vides, des kleenex usagés et des restes de croissants.

C'est le début de la visite. Pas même le pilier central, la pièce maîtresse, qui est la clef pour interpréter l'ensemble du Portique, n'est épargné. Sur le pilier gauche, sur l'une des figures sculptées au 12ème siècle par Maître MATEO, un autre "artiste" contemporain a gravé au couteau un grossier cœur inachevé. A côté, à peine visibles à l’œil de l'appareil photographique, on devine des initiales.

"Si nous n'agissons pas d'urgence, les dommages peuvent devenir irréparables, et le pain d'aujourd'hui sera la faim de demain", avertit le directeur du Musée de la Cathédrale.

Ce texte provient d'un site Internet étranger
le visiteur qui nous l'a envoyé a omis d'en noter l'origine
et ne l'a pas retrouvée, oct. 2002

Pour citer ce document

«Le Portique de la Gloire caché aux yeux des visiteurs», SaintJacquesInfo [En ligne], Patrimoine, Patrimoine en péril, mis à jour le : 29/05/2009,
URL : http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1268