Saint Jacques info http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo Cette revue a l'ambition de susciter, rassembler et faire connaitre le plus largement possible des travaux de chercheurs, professionnels, étudiants et amateurs, s'intéressant à saint Jacques et à ses cultes, en particulier au pèlerinage à Compostelle, ainsi qu'à d'autres sanctuaires et pèlerinages. Elle enrichit et complète les publications de la Fondation David Parou Saint-Jacques. Elle affirme leur caractère scientifique et assure leur pérennité. La Fondation remercie les personnes qui ont accepté de faire partie du Conseil scientifique de la revue. Ses remerciements vont également à l'INIST dont le concours en permet la parution. fr Mentions légales http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=76 Coordonnées de l’éditeurFondation David Parou Saint-JacquesFondation Européenne pour la Recherche sur les Pèlerinages (FERPEL)36, avenue Henri Ginoux92120 MontrougeTéléphone : +33 (0)1 49 65.99.66Association selon la loi de 1901, statuts déposés à la préfecture du Loiret, (JO du 20 juillet 2002)Directeur de la publication : Louis MollaretResponsable éditorial : Denise Péricard-MéaSite de référence : http://www.saint-jacques.info/Carnets de recherche : http://saintjacquesinfo.hypotheses.org/SaintJacquesInfo est hébergé parCNRS INIST - Institut de l'Information Scientifique et Technique2, Allée du Parc de BraboisCS 1031054519 Vandoeuvre-lès-Nancy Cedex- FranceTéléphone : +33 (0)3 83 50 46 00Réalisation du siteLe site a été conçu et réalisé par I-Revues, site de revues scientifiques en ligne de l'Inist-CNRS.Solution techniqueCe site a été réalisé à l'aide du logiciel d'édition électronique Lodel.Iconographie de la page d’acceuilGravure sur bois, Allemagne, XVe siècle, colorée par J. Michel d’après une édition de 1636.Gravure illustrant un chapitre de l’édition de 1499 de 18 sermons de Jean Geiler de Kaysersberg, (Lucas Zeissenmair, Augsburg), Bayerischestaatsbibliothek, Münich.Gravure attribuée à Hans Wechtelin, dit le Pèlerin Fri, 23 May 2014 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=76 Le voyage de Jean de Tournai http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1388 Cette page présente un index des noms des personnages de l’Ancien et du Nouveau Testament et des saints cités par Jean de Tournai qui pour des contraintes éditoriales n’a pas pu trouver place dans l’édition papier. Wed, 20 Feb 2013 00:00:00 +0100 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1388 La Voie Lactée indique-t-elle le chemin de Compostelle ? http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=71 Depuis qu'ils sont sur terre les hommes admirent les étoiles. La Voie lactée les attire particulièrement. Qu'est-elle ? Trace-t-elle dans le ciel une route mystérieuse ? Est-ce le chemin de Compostelle ? Celui des pèlerins de Saint-Jacques.François PUEL, astronome, nous ouvre de vastes horizons ... Mon, 27 Aug 2012 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=71 Les tribulations d’un chef de saint Jacques : Arras, Aire-sur-la-Lys, Cappelle-Brouck, Tours, Douai http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1395 Le fait que saint Jacques ait été décapité permit à différents sanctuaires d’affirmer qu’ils possédaient qui le corps, qui la tête du saint apôtre. L’abbaye Saint-Waast d’Arras eut le privilège de posséder une tête, qui lui fut âprement disputée et dont il lui reste une moitié, échappée miraculeusement aux fureurs guerrières de toutes les époques puis à l’oubli. Aire-sur-la-Lys a perdu la seconde moitié mais en conserve un magnifique souvenir dans la chapelle Saint-Jacques de l’église Saint-Pierre. Cappelle-Brouck conserve pieusement une parcelle du saint chef, Douai a perdu la sienne et l’abbaye Saint-Martin de Tours ne conserve aucun souvenir du cadeau qu’elle avait pourtant réclamé en 1602. Fri, 22 Jun 2012 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1395 Transcription du manuscrit de Jean de Tournai http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1394 Cette page présente une première partie (folios 1 à 74) de la transcription du manuscrit, réalisée par Fany Blanchet dans le cadre de ses travaux de maîtrise. Les folios suivants seront publiées par la suite. Fri, 15 Jun 2012 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1394 Peut-on parler de réseau hospitalier sur le chemin de Compostelle ? http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1325 L'idée d'un réseau hospitalier au service des pèlerins de Saint-Jacques a été mentionnée pour la première fois vers le milieu du XXe siècle. Aussitôt émise cette idée fut adoptée et semble ne pas avoir été sérieusement débattue. Il apparaît nécessaire de faire le point à la lumière des connaissances actuelles devant une situation qui, aujourd’hui, apparaît contradictoire aux médiévistes : d’une part l'existence de quatre routes historiques jalonnées « d’hôtelleries et hôpitaux » répartis tout au long de leurs tracés est très largement admise et, d’autre part, les sources hospitalières médiévales, quasiment silencieuses sur le pèlerinage à Compostelle. Ce silence est devenu de plus en plus lourd au fur et à mesure que se multipliaient les études sérieuses. Comment l’interpréter ? Mon, 04 Jun 2012 00:00:00 +0200 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1325 En Alsace, l’heure de Compostelle http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1387 L’objet de cet article est consacré à un monument gnomonique1 exceptionnel se trouvant à quelques mètres de l’église du Mont-Sainte-Odile en Alsace. Il indique le Midi Solaire (MS) de 24 villes dans le monde dont, en particulier, Compostelle. Sun, 04 Mar 2012 00:00:00 +0100 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1387 Compostelle et cultes de saint Jacques au Moyen Âge http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1357 La littérature sur le pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle est abondante.Parmi elle, il faut distinguer les ouvrages destinés à un large public, les guides pour les randonneurs d'aujourd'hui qui souhaitent mettre leurs pas dans ceux des pèlerins d'hier, et enfin les ouvrages scientifiques. Si le livre de Denise Péricard-Méa, issu d'une thèse, appartient bien sûr à cette dernière catégorie, il ne traite pas directement du pèlerinage à Saint-Jacques en Galice. La problématique est plus subtile, plus novatrice, puisqu'elle aborde plus particulièrement le culte envers saint Jacques dans la France médiévale. Dans son introduction, où elle expose les raisons de son enquête, l'auteur dresse le bilan des études sur Saint-Jacques-de-Compostelle. Les recherches débutent à la fin du XVIe siècle avec la lutte de Clément VIII qui, pour déstabiliser l'Espagne de Philippe III, attaque son patron (saint Jacques) et prive le sanctuaire espagnol de toute authenticité historique. Après une partie consacrée à l'Ancien Régime, il est question des recherches compostellanes au cours du XXe siècle. Vers 1930, le contexte historique est à nouveau particulièrement intéressant, puisque les travaux sur Compostelle sont encouragés par Franco, Galicien d'origine. Quelques années après, des historiens et historiens de l'art français se lancent dans le champ des études compostellanes. C'est notamment à ce moment que naît l'engouement pour les « chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle », dont on mesure Wed, 01 Feb 2012 00:00:00 +0100 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1357 Saint Jacques, de l’apôtre au Matamore http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1334 L’étude des représentations de saint Jacques chevalier montre que la première est du XIIIe siècle, mais ce n’est pas un chevalier combattant. Les deux plus anciennes du chevalier combattant datent de 1326 et des alentours de 1330. La première est une illustration du Tumbo B de la cathédrale de Compostelle, saint Jacques y écrase des Chrétiens révoltés contre l’archevêque Béranger de Landore. La seconde est un tympan de l’église Santiago de Cacem, appartenant à l’Ordre de Santiago. Les autres représentations sont plus tardives. Le mot Matamore apparaît par dérision sous la plume de Cervantes. Cet article analyse cette évolution des représentations et de l’appellation du Matamore. Tue, 20 Dec 2011 00:00:00 +0100 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1334 Santiago, del apóstol al Matamoros http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1333 Un apóstol galileo, evangelizador de EspañaA menudo, escuchamos hablar de “Santiago de Compostela” como hablaríamos de Francesco de Asís o de Teresa de Ávila. Eso no es cierto. Santiago de Compostela es una ciudad, no un santo. Ahí se venera un santo que no es gallego, sino galileo. En el Nuevo Testamento existen varios San Jacobo de los cuales los tres más famosos son el Mayor, el Menor y el autor de la Epístola. Podemos añadir Jacobo el autor del Evangelio apócrifo de Jacobo, el Protoevangelio, así como algunos más, de los cuales a veces, las leyendas se aproximan a las de Santiago (el Mayor) de Compostela. Si a los teólogos medievales les costaba a menudo distinguirlos, los fieles solo veían a uno solo, él que llamaban “Jacobo el apóstol”, él que los protegía en todas las circunstancias de la vida y los ayudaba a morir bien, según los principios de la Epístola.Saint-Gilles-du-Gard, portal abacial, siglo XII, Santiago el Mayor, autor de la Epístola : "son las cosas buenas y los dones perfectos los que proceden de lo alto y descienden del Padre que es luz" (Sant.1,16-17)Según una leyenda formalizada en el siglo XII, el santo venerado en Compostela había sido el apóstol evangelizador de España. Su predicación no hubiera sido coronada por el éxito a pesar de las intervenciones leyendarias de la Virgen que llegó para apoyarle. De vuelta a Jerusalén, fue martirizado por la espada (Ac, 12,2). Sus discípulos habrían traído su cuerpo de vuelta a España y es su supuesto se Tue, 20 Dec 2011 00:00:00 +0100 http://lodel.irevues.inist.fr/saintjacquesinfo/index.php?id=1333